La Hongrie expulse un militant britannique d’extrême droite
Rechercher

La Hongrie expulse un militant britannique d’extrême droite

James Dowson, qui a appartenu à un parti d'extrême droite, se rendait régulièrement à Budapest où il dirigeait un groupe anti-immigration ainsi qu'une agence de presse

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban après sa victoire aux élections législatives, à Budapest, le 6 avril 2014. (Crédit : Attila Kisbenedek/AFP)
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban après sa victoire aux élections législatives, à Budapest, le 6 avril 2014. (Crédit : Attila Kisbenedek/AFP)

Un militant d’extrême droite britannique connu, James Dowson, a été expulsé de Hongrie et interdit d’entrée sur le territoire hongrois, a indiqué mercredi le ministère hongrois de l’Intérieur, qui l’a déclaré persona non grata.

Ces mesures ont été prises sur les conseils de l’unité de police anti-terroriste de Hongrie, a précisé le ministère dans un communiqué.

Selon des sources sécuritaires citées par l’hebdomadaire hongrois Magyar Narancs, Dowson est considéré par les autorités comme « une menace pour la sécurité nationale ».

Dowson, 52 ans, qui a appartenu à la formation britannique d’extrême droite British National Party (BNP), se rendait régulièrement depuis 2015 à Budapest où il dirigeait un groupe anti-immigration ainsi qu’une agence de presse.

La Hongrie, dirigée par le Premier ministre Viktor Orban qui mène une politique anti-immigration, attire depuis plusieurs mois des personnalités d’extrême droite originaires d’Europe occidentale.

Début mai, la police hongroise avait arrêté un néo-nazi allemand, Horst Mahler, qui avait tenté d’échapper à une peine de prison pour négationnisme, considéré comme un crime dans son pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...