Israël en guerre - Jour 141

Rechercher

La Jordanie fustige les visites « provocatrices » de Rosh HaShana du mont du Temple

Des incidents mineurs ont été signalés autour du lieu saint durant la fête, mais rien d'important n'a été signalé ; un Juif a été arrêté, suspecté d'avoir soufflé dans un shofar

La police se heurtant à des Palestiniens protestant contre les visites des Juifs sur le mont du Temple pendant la fête juive de Rosh HaShana, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 17 septembre 2023. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)
La police se heurtant à des Palestiniens protestant contre les visites des Juifs sur le mont du Temple pendant la fête juive de Rosh HaShana, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 17 septembre 2023. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)

La Jordanie a reproché dimanche à Israël d’avoir laissé les Juifs visiter le mont du Temple pendant Rosh HaShana, alors que la fête s’est déroulée sans incident notable sur le site sacré situé dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Dans un communiqué publié par son ministère des Affaires étrangères, le royaume hachémite a déclaré qu’il « dénonçait la prise d’assaut de la mosquée Al-Aqsa par des extrémistes » et condamnait « leurs pratiques provocatrices sous le couvert de la police israélienne, qui représentent une violation du statu quo historique et juridique ».

« Nous appelons à protéger la mosquée Al-Aqsa et les lieux saints de toute atteinte », a ajouté le ministère.

Israël a pris le mont du Temple et la Vieille Ville de Jérusalem à la Jordanie lors de la Guerre des Six Jours en 1967. Il a toutefois permis au Waqf islamique de Jérusalem soutenu par la Jordanie, qui administre le site jordanien, de continuer à exercer son autorité religieuse sur le mont. En vertu du traité de paix de 1994, Israël a reconnu le « rôle spécial d’Amman (…) dans les lieux saints musulmans de Jérusalem ».

Le site est considéré comme le plus sacré du judaïsme, car il abritait les deux Temples bibliques, tandis que la mosquée Al-Aqsa, située sur le mont, est le troisième lieu saint de l’islam, ce qui fait de cette zone un point de tensions majeures dans le conflit israélo-palestinien.

En vertu du statu quo qui prévaut depuis des dizaines d’années en coopération avec la Jordanie, les Juifs et les autres non-musulmans sont autorisés à visiter le mont du Temple à certaines heures, mais ne peuvent pas y prier. Ces dernières années, les Juifs nationalistes religieux, notamment des membres de la nouvelle coalition, se sont rendus de plus en plus souvent sur le site et ont exigé l’égalité des droits de prière pour les Juifs, ce qui a exaspéré les Palestiniens et les musulmans du monde entier.

La déclaration jordanienne est survenue alors que des échauffourées mineures ont été signalées entre la police et des Palestiniens autour du mont du Temple, alors que des visiteurs juifs visitaient le site, bien qu’aucune perturbation sérieuse n’ait été signalée.

Des sources palestiniennes citées par la chaîne publique israélienne Kan se sont plaintes de la violence des policiers et ont déclaré qu’un jeune homme avait été arrêté sur le mont du Temple et que certains fidèles musulmans avaient été empêchés d’entrer dans l’enceinte par l’une de ses portes.

La police a arrêté trois Juifs pour avoir enfreint les règles en vigueur sur le site, avant de les relâcher. L’un d’entre eux aurait soufflé dans un shofar – la corne de bélier que l’on souffle traditionnellement à l’occasion de Rosh HaShana. Les vidéos ont été diffusées sur les réseaux sociaux palestiniens et ont suscité des réactions de colère.

À l’instar des années précédentes, les tensions sur le mont du Temple ont suscité des inquiétudes à l’occasion de Rosh HaShana et des autres fêtes du Nouvel an juif à venir, où l’on observe généralement une forte augmentation du nombre de visiteurs juifs.

La semaine dernière, le chef de la police de Jérusalem, Doron Turgeman, a indiqué que les forces se concentreraient sur le lieu saint ultra-sensible du mont du Temple, qui connaît habituellement une forte augmentation du nombre de visiteurs juifs pendant les fêtes, pour assurer la sécurité des Israéliens et des touristes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.