Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

À Jérusalem, les policiers se préparent pour sécuriser les fêtes

Doron Turgeman a indiqué que les forces policières se concentrent sur le mont du Temple, qui connaît habituellement une forte hausse du nombre de Juifs pendant les fêtes

Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, au centre, en visite au mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 21 mai 2023. (Crédit : Minhelet Har Habayit)
Le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, au centre, en visite au mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 21 mai 2023. (Crédit : Minhelet Har Habayit)

La police intensifie ses efforts pour assurer la sécurité des Israéliens et des touristes pendant les fêtes du Nouvel an juif, notamment en veillant à ce qu’il y ait une personne armée dans chaque synagogue de Jérusalem, a déclaré mercredi un haut responsable de la police.

Le chef de la police de Jérusalem, Doron Turgeman, a indiqué que les forces se concentrent sur le lieu saint ultra-sensible du mont du Temple, qui connaît habituellement une forte augmentation du nombre de visiteurs juifs pendant les fêtes, ce qui accroît les tensions.

Ce lieu est considéré comme le sanctuaire le plus important du judaïsme car il abrite deux Temples bibliques et la mosquée Al-Aqsa, située sur le mont, est le troisième sanctuaire de l’islam, ce qui fait de cet endroit le nœud gordien du conflit israélo-palestinien.

Conformément au statu quo, arrangement avec la Jordanie qui prévaut depuis des dizaines d’années, les Juifs et autres non-musulmans sont autorisés à se rendre sur le mont du Temple à certaines heures, à condition de ne pas y prier, et sous escorte.

« Il y aura un accès public dynamique pour permettre aux musulmans et aux Juifs de monter sur le mont du Temple sans se blesser », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

La question revêt une importance particulière cette année, avec une coalition gouvernementale au pouvoir qui comprend des politiciens faisant ouvertement campagne pour un accès accru des Juifs au lieu saint, une position susceptible d’attiser la colère des musulmans.

Huit personnes ont été expulsées du site au cours de la seule journée de mardi et 110 autres ont été « prises en charge » dans le cadre de mesures préventives visant à réduire les frictions à l’approche des fêtes du Nouvel an juif, a ajouté Turgeman.

« Il y a eu une augmentation des avertissements et des menaces – de tous types – pendant la période des selihot [prières de « pardons » du samedi soir précédant d’au moins quatre jours la fête de Rosh HaShana et entre les fêtes], en semaine et pendant les fêtes », a-t-il déclaré, selon Ynet.

Dans une déclaration identique à celle de l’année précédente, la police a déclaré que ses efforts se concentreront en particulier sur les événements de masse dans la Vieille Ville de Jérusalem et au mur Occidental, notamment les bénédictions sacerdotales tout au long de la semaine de Souccot et les grandes foules attendues pour Simhat Torah.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.