La juge du procès de Netanyahu a la COVID-19, trois semaines avant l’audience
Rechercher

La juge du procès de Netanyahu a la COVID-19, trois semaines avant l’audience

Selon la justice, Rivka Friedman-Feldman du tribunal de district de Jérusalem, 62 ans, se sent bien et restera en quarantaine jusqu'au 1er janvier

Rivka Friedman-Feldman, juge au tribunal de district de Jérusalem. (Autorité judiciaire israélienne)
Rivka Friedman-Feldman, juge au tribunal de district de Jérusalem. (Autorité judiciaire israélienne)

La responsable de la commission des juges chargée de superviser le procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu a été testée positive à la COVID-19, trois semaines avant l’audience de plaidoirie à laquelle assisteront les accusés et qui marquera le début de la phase de présentation des preuves.

L’autorité judiciaire israélienne a déclaré dans un communiqué que la juge Rivka Friedman-Feldman du tribunal de district de Jérusalem avait attrapé le coronavirus, se sentait bien et devait rester en quarantaine jusqu’au 1er janvier.

Elle a déclaré qu’une enquête épidémiologique était en cours et qu’elle pourrait finir par mettre d’autres fonctionnaires en quarantaine.

On ne sait pas encore si la contamination de la juge de 62 ans affectera le calendrier du procès. Dans la plupart des cas, les patients guérissent du virus en 2 ou 3 semaines, mais lorsque des symptômes plus graves se développent, la maladie peut durer plus longtemps.

Friedman-Feldman a l’habitude de poursuivre des politiciens et en 2015, elle a fait partie d’une commission qui, annulant des décisions antérieures, a condamné l’ancien Premier ministre Ehud Olmert sur des accusations de corruption.

En 2001, Friedman-Feldman a également été l’un des trois juges qui ont déclaré l’ancien ministre de la Défense Yitzhak Mordechai coupable d’avoir agressé et harcelé sexuellement deux femmes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...