Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

La Knesset adopte une loi taillée sur mesure pour un proche de Deri

Définitivement approuvée, le texte aidera le maire suppléant de Tibériade issu du Shas à se présenter à la mairie sans la période d'attente qui était jusqu'à présent obligatoire

Le député Aryeh Deri pendant un vote en séance plénière de la Knesset, le 14 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député Aryeh Deri pendant un vote en séance plénière de la Knesset, le 14 juin 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Un projet de loi annulant l’obligation, pour les maires par intérim, de respecter une période d’attente avant de se présenter à des élections municipales a été approuvé en deuxième et troisième lectures mercredi matin, ce qui permettra à un proche d’Aryeh Deri, le leader du parti Shas, de prendre part au scrutin dans la course à la mairie de Tibériade.

Ainsi, il ne sera plus exigé par la loi de la part des maires suppléants et autres responsables ayant été nommés à des fonctions d’élus de respecter une période d’attente avant qu’ils puissent se présenter à un tel mandat – une période qui était jusque-là obligatoire. Cette mesure avait été adoptée en 2008 pour empêcher les officiels non-élus de bénéficier de l’avantage structurel d’un maire sortant.

La Knesset a donné son aval à la mesure à 43 voix « Pour » contre 32 « Contre » en deuxième lecture et en troisième lecture – les deux dernières étapes de l’adoption définitive d’un texte de loi.

Parrainée par le député du Likud Amit Halevi, le projet de loi est largement considéré comme ayant été taillé sur mesure pour soutenir Boaz Yosef, maire par intérim de Tibériade qui n’aurait pas pu prendre part à la course électorale le cas échéant.

Yosef avait pris le siège de maire par intérim en 2020. Il avait été nommé à ce poste par le ministre de l’Intérieur de l’époque, Deri, après que le maire Ron Kobi eut été démis de ses fonctions. Yosef serait un proche de Deri, qui fait lui-même partie du cercle intime du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Une candidate à la mairie de Tibériade appartenant au Likud a déclaré, lundi, devant une commission de la Knesset que des postes attrayants lui avaient été proposés si elle acceptait de se retirer de la course électorale, apparemment pour renforcer les chances de Yosef.

Le maire par intérim de Tibériade, Boaz Yosef, sur la promenade de la ville, le 15 mai 2022. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Alors que le projet de loi avait été soutenu par le Likud, certains membres du parti avaient exprimé leur indignation face à son contenu. Début juin, Tally Gotliv, députée du Likud, avait déclaré à un groupe interne de la formation dans un groupe WhatsApp qu’elle estimait que la législation « puait ».

Halevi, de son côté, assure que le projet de loi redonne le droit aux électeurs de faire un choix démocratique.

Ce projet de loi fait partie des législations très controversées qui accompagnent le projet de refonte du système de la justice israélien en Israël, qui a entraîné de vives agitations dans le pays.

Le député du Likud Amit Halevi dirigeant une réunion de la commission parlementaire, à la Knesset, le 19 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’ancien ministre de la Justice, Gideon Saar, membre de l’opposition, a prédit que la mesure ne pourrait pas être acceptée par les magistrats lors d’un éventuel réexamen judiciaire. Le plan de refonte du système de la justice israélien, tel qu’il est avancé par la coalition, comprend notamment l’interdiction du réexamen judiciaire des lois adoptées à la Knesset et des décisions prises par le gouvernement.

Les élections municipales doivent avoir lieu le 31 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.