Rechercher

La Knesset durcit la législation pour les trottinettes et vélos électriques

Plus de pouvoirs sont conférés aux agents municipaux pour pénaliser les conducteurs en cas de non-port du casque ou de non-respect des panneaux de signalisation

Des utilisateurs de trottinettes électriques dans les rues de Tel Aviv, le 30 mai 2019. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Des utilisateurs de trottinettes électriques dans les rues de Tel Aviv, le 30 mai 2019. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

La commission des Affaires économiques de la Knesset a approuvé le renforcement des mesures de répression pour les véhicules électriques à deux roues, en particulier les trottinettes électriques et les bicyclettes, lundi.

Cette décision permettra aux agents municipaux de sanctionner les conducteurs pour des infractions supplémentaires, dans le but de promouvoir la sécurité routière.

Ces infractions comprennent le non-port du casque, l’utilisation de trottinettes et de bicyclettes électroniques par des adolescents de moins de 16 ans, la conduite sans formation appropriée (requise pour les conducteurs qui ne possèdent pas de permis de conduire ordinaire), la conduite d’une trottinette avec deux personnes en même temps et l’utilisation de téléphones portables et d’écouteurs pendant la conduite.

Les agents municipaux seront également habilités à faire respecter la signalisation routière par les utilisateurs de trottinettes électriques et de vélos.

L’initiative de donner plus d’autorité aux inspecteurs locaux dans ce domaine a été lancée par la ministre des Transports Merav Michaeli et le ministre de la Sécurité intérieure Omer Barlev.

La ministre des Transports Merav Michaeli s’exprime lors d’une conférence de presse dans le port d’Ashdod, dans le sud d’Israël, le 6 avril 2022. (Crédit: Flash90)

« Le renforcement du projet de loi que nous avons approuvé aujourd’hui est une étape importante destinée à garantir la sécurité de toutes les personnes utilisant la route et à réduire de manière significative les accidents de la circulation « , a déclaré Michaeli.

« Les accidents impliquant des véhicules électriques à deux roues sont devenus une affliction qui occasionne des victimes… Nous sommes déterminés à lutter contre ceux qui se permettent d’enfreindre la loi et de mettre en danger leur entourage sans même se rendre compte que [ces véhicules] peuvent être mortels s’ils ne sont pas utilisés correctement », a ajouté Barlev.

La scène où la mannequin israélienne Shlomit Malka a été grièvement blessée après être tombée d’un scooter électrique à Tel Aviv, le 13 août 2017. (Crédit : Flash90)

Selon des informations de l’Institut Gerner de l’hôpital Sheba Tel-HaShomer mentionnées par le site d’information Ynet, 1 364 personnes ont été hospitalisés en 2021 pour des blessures causées par des trottinettes électriques ou des vélos.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...