La Knesset se prononce sur le plus important budget de l’histoire d’Israël
Rechercher

La Knesset se prononce sur le plus important budget de l’histoire d’Israël

Si le budget de 424,8 milliards de shekels pour 2015/2016 ne passe pas l'une des trois lectures, le pays retournera aux urnes

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances, Moshe Kahlon à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 5 août 2015 (Crédit : Marc Israel Sellem / Flash90 / Pool)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre des Finances, Moshe Kahlon à la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem, le 5 août 2015 (Crédit : Marc Israel Sellem / Flash90 / Pool)

La Knesset est censée se pencher mercredi sur la première des trois lectures consacrées au budget 2015-16.
 
Lors d’une session extraordinaire, les députés se prononceront sur la première lecture du projet de loi sur le budget et sur le projet de loi sur les arrangements qui l’accompagne traditionnellement. Si une partie du budget n’était pas adoptée, selon la loi, le peuple devra retourner aux urnes.

Le budget, tel que présenté par le gouvernement, est d’un montant d’environ 424,8 milliards de shekels (96 milliards d’euros) par an, soit 41 milliards de shekels (9 milliards d’euros) de plus qu’en 2015 et le plus grand budget dans l’histoire d’Israël, selon le quotidien en hébreu Israel Hayom.

Le nouveau budget couvre les années 2015 et 2016 parce que la Knesset n’a jamais adopté le budget pour 2015, puisque le Premier ministre Benjamin Netanyahu avait annoncé en décembre 2014 de nouvelles élections pour le printemps. Les dépenses du gouvernement depuis janvier ont surtout été faites en étendant le budget 2014, sur une base mensuelle.

Selon le ministère des Finances, le budget de la Défense est fixé à quelque 56 milliards de shekels (12,6 milliards $), plusieurs milliards de moins que ce que le ministère de la Défense avait reclamé. Les pourparlers se poursuivent entre les ministères de la Défense et des Finances, en plus de la demande du Trésor de réformes importantes, y compris dans la politique de gestion du personnel de l’armée.

L’organisme national d’assurance [Bituah leumi], le principal organisme social d’Israël, devrait dépenser 37 milliards de shekels (8,3 milliards d’euros).

Le ministère de la Santé va dépenser 29,2 milliards de shekels (6,6 milliards d’euros); le ministère de la sécurité intérieure, qui chapeaute la police et les prisons, 15 milliards de shekels, dont environ 10 pour la police ; le ministère des Affaires sociales de 6,4 milliards ; et 4,4 milliards de shekels seront affectées aux collectivités locales.

« Je suis fier de présenter à la Knesset un budget responsable et équilibré, qui est la réalisation des priorités du gouvernement, » a dit le ministre des Finances Moshe Kahlon cité par le quotidien.

« Ce budget a une croissance significative dans [les dépenses de] l’éducation, de la santé et de la sécurité intérieure pour les citoyens d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...