La Ligue arabe accuse Israël de « jouer avec le feu » à Jérusalem
Rechercher

La Ligue arabe accuse Israël de « jouer avec le feu » à Jérusalem

Ahmed Aboul Gheit a dénoncé "l'aventurisme" du gouvernement israélien qui veut provoquer, selon lui, une "grave crise avec le monde arabe et musulman"

Ahmed Aboul Gheit, dirigeant de la Ligue arabe, en avril 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Ahmed Aboul Gheit, dirigeant de la Ligue arabe, en avril 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le secrétaire général de la Ligue arabe a accusé dimanche Israël de « jouer avec le feu » en imposant de nouvelles mesures de sécurité à l’entrée du mont du Temple à Jérusalem.

« Al-Qods (Jérusalem, ndlr) est une ligne rouge. Aucun arabe ni musulman n’acceptera qu’on porte atteinte » à ses lieux saints, a dit Ahmed Aboul Gheit dans un communiqué.

Le secrétaire général de l’organisation panarabe basée au Caire a aussi dénoncé « l’aventurisme » du gouvernement israélien qui veut provoquer, selon lui, une « grave crise avec le monde arabe et musulman ».

Depuis une semaine, les heurts sont quotidiens entre forces de sécurité israéliennes et manifestants palestiniens, qui dénoncent l’installation par Israël de détecteurs de métaux aux points d’accès au mont du Temple, troisième lieu saint de l’islam et premier du judaïsme.

Cinq Palestiniens et trois Israéliens, tués à leur domicile par un terroriste palestinien de 19 ans lors d’un repas de Shabbat, sont morts depuis vendredi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...