La machine israélienne extrayant de l’eau potable de l’air envoyée en Californie
Rechercher

La machine israélienne extrayant de l’eau potable de l’air envoyée en Californie

Les responsables de la branche américaine de Watergen annoncent une initiative pour fournir de l'eau potable aux secours qui se battent contre le "Campfire"

Unité WaterGen (Autorisation)
Unité WaterGen (Autorisation)

Une machine israélienne qui parvient à extraire de l’eau à partir de l’air a été envoyée au nord de la Californie pour fournir de l’eau potable aux policiers et sapeurs-pompiers américains qui luttent actuellement contre le « Campfire ».

Dimanche, les responsables ont annoncé que l’incendie était dorénavant contrôlé à 100 %. Au moins 87 personnes sont mortes et 249 sont encore portées disparus dans ce sinistre qui a duré 17 jours, détruisant plus de
63 000 hectares au nord de Sacramento – dont 17 000 constructions. Des milliers de personnes vivent actuellement dans des refuges et dans les hôtels.

Ce générateur d’eau atmosphérique appelé le GEN-350, qui a été développé par la compagnie Watergen, peut produire presque 600 litres d’eau par jour et il est transportable. Il circulera dans un véhicule de secours d’urgence équipé d’un générateur et d’une station de chargement.

« Apporter à la police et aux pompiers cette nécessité de base qu’est l’eau potable leur permettra de faire leur service et de venir en aide à la population plus longtemps », a commenté Ed Russo, directeur-général de Watergen USA.

De la fumée s’élève alors qu’un hélicoptère des pompiers est dans le ciel près de Pulga, en Californie, le 11 novembre 2018 (Crédit : AP Photo/Noah Berger)

« Si nous pouvons aider à alléger le fardeau en leur fournissant de l’eau potable, alors il faut le faire », a déclaré pour sa part Yehuda Kaploun, président de Watergen USA.

Cette initiative de Watergen permettant d’offrir de l’eau potable dans le monde entier a permis à l’entreprise de figurer sur la liste établie par le Forum économique mondial des plus grands pionniers de la technologie internationale en 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...