Rechercher

Doug Emhoff présidera une table ronde sur l’antisémitisme à la Maison Blanche

Le second gentilhomme, de confession juive, organisera une discussion à laquelle participeront l'envoyée du département d'État, Deborah Lipstadt, et d'autres hauts fonctionnaires

Doug Emhoff, le mari de la vice-présidente américaine Kamala Harris, prend la parole lors d'une réception pour célébrer le nouvel an juif dans la salle Est de la Maison Blanche à Washington, le 30 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)
Doug Emhoff, le mari de la vice-présidente américaine Kamala Harris, prend la parole lors d'une réception pour célébrer le nouvel an juif dans la salle Est de la Maison Blanche à Washington, le 30 septembre 2022. (Crédit : AP Photo/Susan Walsh)

WASHINGTON (JTA) — La Maison Blanche organisera mercredi une table ronde avec des organisations juives sur l’antisémitisme, sous la présidence de Douglas Emhoff, le deuxième gentilhomme juif, époux de la vice-présidente américaine Kamala Harris.

Susan Rice, la principale conseillère en politique intérieure du président américain Joe Biden, Deborah Lipstadt, l’envoyée spéciale du département d’État chargée de la surveillance et de la lutte contre l’antisémitisme, et Keisha Lance Bottoms, la conseillère principale de Biden pour l’engagement public, participeront également à l’événement, a déclaré la Maison Blanche lundi dans un communiqué.

Biden a fait de la lutte contre l’antisémitisme et d’autres formes de racisme une pièce maîtresse de son programme. Il a lancé sa campagne en avril 2019 en affirmant que la marche meurtrière de suprémacistes blancs de 2017 à Charlottesville, en Virginie, et l’incapacité de l’ancien président Donald Trump à la condamner sans équivoque, l’ont décidé à se présenter à la présidence.

Les manifestations antisémites ont connu un pic après la suppression des contrôles de contenu par Elon Musk, qui a racheté le géant des réseaux sociaux Twitter, et l’antisémitisme affiché par le rappeur et designer Kanye West. En septembre, Biden a convoqué un sommet à la Maison-Blanche pour aborder la menace que représente l’extrémisme pour diverses communautés.

La semaine dernière, le département de la Sécurité intérieure américain a publié un bulletin d’information sur le terrorisme indiquant que les communautés juives, LGBTQ et les migrants sont confrontés à une « menace persistante et mortelle », a rapporté NBC la semaine dernière.

Le même jour, le sénateur Ben Cardin, un démocrate juif du Maryland, a convoqué une réunion des hauts responsables des agences qui gèrent la menace de violence antisémite.

Le sénateur Ben Cardin aux côtés d’autres sénateurs démocrates lors d’une conférence de presse donnée au Capitole, à Washington, le 19 novembre 2015. (Crédit : Andrew Harrer/Bloomberg/JTA)

« Nous pouvons et devons faire plus », a déclaré après la réunion Cardin, qui a convoqué la réunion en sa qualité de président des efforts des États-Unis pour superviser les droits humains à l’étranger.

« Une stratégie nationale unifiée pour contrer l’antisémitisme est nécessaire. Il faut trouver le juste équilibre entre la protection de la liberté d’expression et la protection des Américains contre le danger », a-t-il ajouté. « Nous devons élever notre niveau de jeu, reconstruire des coalitions avec d’autres groupes qui ont été la cible de la violence basée sur la haine, et institutionnaliser une coordination qui combat l’antisémitisme partout où il se trouve. »

Emhoff, dont l’épouse est la vice-présidente Kamala Harris, a déclaré que son temps de travail l’a rendu plus sensible à la tradition juive et aux menaces auxquelles les Juifs sont confrontés.

« Et en arrivant comme Second Gentleman, je pensais qu’être le premier homme dans ce rôle serait le gros titre et ça l’a été », a déclaré Emhoff la semaine dernière lors d’une conférence de NewDEAL, un groupe de jeunes élus progressistes. « Mais ce qui était particulier, c’était d’être la première personne juive parmi les quatre. Il n’y avait jamais eu de Juif marié à un président, ou à un vice-président, ou ayant été président ou vice-président. Il se trouve que c’est devenu une très grosse affaire dans la communauté juive et dans d’autres communautés qui ne sont pas représentées. »

Emhoff a mis en garde contre l’apathie à l’égard de l’antisémitisme.

« Je ne veux pas que cela paraisse normal », a-t-il déclaré. Je ne veux pas que les gens se disent : « Ce ne sont que des mots, c’est juste Kanye ». Non, ça compte. C’est important. Nous devons tous nous lever et nous exprimer à ce sujet en tant que leaders dans nos communautés. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.