Rechercher

La Marine coule un bateau chargé de “marchandises” de contrebande pour le Hamas

L’armée a déclaré que la Marine avait ouvert le feu sur le navire, entré dans une zone interdite au large de la bande de Gaza et qui ne répondait pas aux injonctions

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

De la fumée s’élève d’un navire soupçonné de contrebande, au large de la bande de Gaza, après une ouverture de feu par la Marine israélienne. (Crédit : Réseaux sociaux)
De la fumée s’élève d’un navire soupçonné de contrebande, au large de la bande de Gaza, après une ouverture de feu par la Marine israélienne. (Crédit : Réseaux sociaux)

La Marine israélienne a coulé un navire soupçonné de contrebande de « marchandises » destinées au groupe terroriste du Hamas, au large des côtes de la bande de Gaza tôt dimanche matin, a annoncé l’armée.

Selon un communiqué de Tsahal, le navire aurait quitté la péninsule du Sinaï en passant par la mer Méditerranée en direction de Gaza et pénétré dans une zone interdite au large des côtes, dans le sud de la bande de Gaza.

« Les Marins ont, sans succès, tenté d’établir le contact par haut-parleur, avant de tirer conformément à la politique de tir à ciel ouvert », a précisé l’armée.

Des images publiées sur les réseaux sociaux donnent à voir un panache de fumée qui s’élève du navire.

Selon les informations de Tsahal et des médias palestiniens, les hommes à bord du bateau sont parvenus à regagner le rivage à la nage.

L’armée israélienne a déclaré que des « équipements » destinés au Hamas ont été découverts à bord du navire, sans plus de précisions. Une information non sourcée du site d’information Ynet indique que l’armée pensait que le bateau transportait des munitions et missiles antichars.

Au fil des ans, Israël a déjoué de nombreuses tentatives de contrebande d’équipements militaires et d’armes destinées à la bande de Gaza, que ce soit par voie maritime ou terrestre.

Cette année déjà, la Marine a déjoué une tentative de contrebande maritime depuis l’Egypte, de matériel de production d’armes destiné à Gaza. Trois Palestiniens, dont l’un avait déjà été emprisonné en Israël pour des infractions similaires, ont été interpellés par l’armée suite à l’arraisonnement d’un navire suspect.

Israël applique un blocus naval sur cette zone côtière dirigée par le Hamas depuis que le groupe terroriste en a violemment pris le contrôle des mains de l’Autorité palestinienne, en 2007. Israël assure que ce blocus est absolument nécessaire pour empêcher le Hamas de se procurer des armes à l’étranger.

L’aide humanitaire est, quant à elle, acheminée à l’intérieur des enclaves palestiniennes par des points de passage terrestres israéliens.

Dans le cadre de ce blocus, les bateaux de pêche et autres navires hauturiers sont tenus de rester près des côtes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...