Rechercher

La mère d’un soldat disparu : le pays pour lequel tu es mort n’aide pas à te ramener

La dépouille d’Oron, le fils de Zehava Shaul est toujours aux mains du Hamas ; le Premier ministre et la ministre de la Justice s’engagent à le ramener, avec Hadar Goldin

Zehava Shaul, la mère d'Oron Shaul, pendant une conférence de presse chez elle à Poria Illit, le 13 décembre 2015 (Crédit photo : Basel Awidat/Flash90)
Zehava Shaul, la mère d'Oron Shaul, pendant une conférence de presse chez elle à Poria Illit, le 13 décembre 2015 (Crédit photo : Basel Awidat/Flash90)

La mère d’un soldat, qui a été tué en 2014 durant la guerre à Gaza, et dont le corps est retenu par le groupe terroriste du Hamas a déclaré lors d’une cérémonie pour Yom Hazikaron que l’État n’en faisait pas assez pour ramener le corps de son fils.

« Oron, mon chéri, il faut que je te dise que le pays que tu es parti défendre ne me facilite pas la tâche pour te ramener », a indiqué le site Ynet, relayant les propos de la mère d’Oron Shaul, Zehava.

Durant la cérémonie du village septentrional Poria Illit, à laquelle a participé l’ancien lieutenant général en chef Benny Gantz et le commandant de la Brigade Golani Shlomi Binder, Zehava Shaul a également indiqué qu’elle n’avait pas toutes les réponses sur ce qui était arrivé à son fils.

« Plus de 1 000 jours ont passé depuis que le Hamas te retient en otage, et je ne sais pas ce qui t’est arrivé. Rien n’est plus difficile à supporter que cela », a-t-elle dit.

Oron Shaul, soldat dans le Brigade Golani, était à bord d’un véhicule blindé qui a été touché par un missile anti-tank avant que son corps ne soit capturé. Six autres soldats ont été tués dans l’incident.

Depuis que son corps a été capturé par le Hamas en juin 2014, sa famille a mené une campagne publique pour que sa dépouille leur soit retournée, notamment en installant des tentes de protestation devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem.

Le mois dernier, sa famille a déposé une requête devant la Cour suprême pour savoir pourquoi l’armée l’avait déclaré mort, et ont demandé à consulter le protocole des discussions utilisées pour statuer sur la mort d’Oron.

Bien qu’elle n’ait pas réussi à récupérer le corps d’Oron, Zehava Shaul garde espoir qu’il reviendra, et s’est engagée à continuer à travailler en ce sens.

« Je pense que nous réussirons bientôt à te ramener », a-t-elle dit. « Oron, mon fils, tu sais que je n’arrêterais jamais d’œuvrer pour que tu nous reviennes. »

Le lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, de Kfar Saba, a été tué à Gaza le 1er août 2014. (Crédit : capture d'écran Ynet)
Le lieutenant Hadar Goldin, 23 ans, de Kfar Saba, a été tué à Gaza le 1er août 2014. (Crédit : capture d’écran Ynet)

Durant la cérémonie de Yom HaZikaron au cimetière militaire du mont Herzl, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis de travailler au retour en Israël des corps d’Oron Shaul et de Hadar Goldin, un second soldat israélien tué au combat pendant la guerre de 2014 dans la bande de Gaza, dont le corps est détenu par le Hamas, le groupe terroriste qui règne sur Gaza.

Durant une autre cérémonie dans le centre du pays, à Kfar Saba, la ministre de la Justice Ayelet Shaked a promis aux parents de Goldin que leur fils reviendra.

« Leah et Simcha Goldin, nous vous aimons, vous êtes des héros. Nous ramènerons Hadar à la maison », a relayé la Dixième chaîne.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...