Rechercher

La mort de l’enfant à Mitzpe Ramon n’est pas due à un âne, mais à une voiture

La mort d’un garçon bédouin de 5 ans avait initialement été attribuée à un âne, mais la police met en cause une voiture en fuite

Un jeune bédouin du village d' Umm al-Hiran sur le dos de son âne dans le Negev, le 13 décembre 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
Un jeune bédouin du village d' Umm al-Hiran sur le dos de son âne dans le Negev, le 13 décembre 2013. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Un garçon de cinq ans qui a perdu la vie après avoir été prétendument blessé par un âne aurait en réalité été heurté par la voiture de son père, selon la police.

La police a déclaré lundi qu’après une enquête sur l’incident, ils estiment qu’une voiture garée à côté de la maison a commencé à rouler, a renversé l’enfant qui est décédé peu après.

L’accident s’est produit dimanche près de Mitzpe Ramon.

Les secouristes ont évacué l’enfant par hélicoptère dans un état critique vers l’hôpital Beer Sheva à Soroka, où il a succombé à ses blessures après son arrivée.

Selon le groupe d’activisme pour la sécurité des enfants Beterem, depuis 2012, huit enfants sont morts dans des accidents impliquant des animaux, dont six membres de communautés bédouines.

Orly Silbinger, présidente de Beterem, estime que les risques de blessures sont particulièrement élevés chez les enfants bédouins.

« Les mauvaises infrastructures, les mauvaises conditions de vie et l’environnement affectent directement la sécurité des enfants », a-t-elle déclaré.

« Beterem, en collaboration avec des fonctionnaires et des militants civils, travaille activement dans la communauté bédouine pour promouvoir des programmes d’information, de formation et de sensibilisation, mais seul un investissement massif du gouvernement peut apporter les changements nécessaires et sauver la vie des enfants. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...