La municipalité de Riga renonce à imposer un loyer au musée de la Shoah
Rechercher

La municipalité de Riga renonce à imposer un loyer au musée de la Shoah

La capitale lettone avait prévu de réclamer un loyer d'environ 10 000 euros au musée du ghetto après l'expiration de son bail de 10 ans

Le Ghetto Museum de Riga, en Lettonie. (Crédit : Fishman/CC-BY-SA-3.0)
Le Ghetto Museum de Riga, en Lettonie. (Crédit : Fishman/CC-BY-SA-3.0)

JTA – Le gouvernement de la ville de Riga, en Lettonie, a renoncé à exiger le loyer d’un musée de la Shoah dont le directeur a déclaré qu’il n’avait pas les moyens de payer.

Le conseil municipal de Riga est revenu lundi sur son intention de percevoir près de 10 000 euros de loyer par mois du musée du ghetto de Riga, l’un des trois musées de la Shoah de la capitale lettone, a fait savoir le rabbin Menachem Barkahan, qui dirige l’association Shamir qui gère le musée, à la JTA.

La ville a également revu son plan de redécoupage de l’espace qu’elle a loué au musée pendant 10 ans, acceptant de ne lui enlever que la moitié des 2 000 mètres-carrés qui lui avaient été alloués. « Cela permettra au musée de conserver son exposition principale, la rue du Ghetto, telle quelle », a indiqué l’association Shamir dans un communiqué mardi.

Le précédent bail de dix ans du musée, qui a expiré cette année, ne prévoyait pas de loyer.

Shamir « s’est félicitée de la décision et a remercié le conseil pour avoir choisi de maintenir l’accord », peut-on lire dans la déclaration.

Les nazis et leurs collaborateurs ont assassiné environ 70 000 Juifs en Lettonie pendant l’occupation. Le ghetto de Riga fait référence aux zones de la ville où les Juifs ont été forcés de vivre pendant la Shoah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...