Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

La photo de Netanyahu, allongé sur le sol de l’avion, fait débat

Le Premier ministre a fait une sieste lors de son vol de retour de Washington, où il a signé les accords d'Abraham, après que sa demande de jet privé a été rejetée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors du vol de retour de la cérémonie des accords de normalisation entre Israël, les Émirats arabes unis et le Bahreïn à la Maison Blanche, le 16 septembre 2020. (Facebook)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors du vol de retour de la cérémonie des accords de normalisation entre Israël, les Émirats arabes unis et le Bahreïn à la Maison Blanche, le 16 septembre 2020. (Facebook)

Une photo montrant le Premier ministre Benjamin Netanyahu dormant sur le sol d’un avion pendant son vol de retour après la signature des accords de normalisation entre Israël, les EAU et le Bahreïn à la Maison Blanche cette semaine est apparue sur les réseaux sociaux jeudi, déclenchant un débat entre ses partisans et ses opposants.

La photo, qui a d’abord été diffusée sur les réseaux sociaux par des militants du Likud, montre Netanyahu endormi sur le côté avec un livre ouvert et des lunettes de lecture à côté de lui.

Les partisans du Premier ministre ont utilisé cette photo pour louer le travail de Netanayhu et se plaindre de son traitement par ses opposants. Plusieurs internautes ont toutefois laissé entendre que la photo semblait avoir été prise de manière à cacher un matelas sur le sol de la partie première classe, certains se demandant si le Premier ministre avait posé pour la photo dans le but d’attirer la sympathie.

Le Premier ministre et sa famille avaient initialement prévu de se rendre à Washington en avion privé pour assister à la cérémonie, mais le projet a été annulé après que la décision a été critiquée comme étant un gaspillage et un manque de sensibilité, notamment en raison du coût financier prévu, alors qu’un deuxième confinement entre en vigueur dans le pays.

Le gouvernement a donné son accord final à un confinement national de trois semaines qui commence ce vendredi, après avoir constaté une augmentation des cas de coronavirus ces dernières semaines. Pendant la période de bouclage, de nombreuses entreprises vont fermer et les Israéliens seront contraints de ne pas s’éloigner de plus d’un kilomètre de leur domicile.

L’ancien membre de la Knesset pour le parti HaBayit HaYehudi, Yinon Magal, un allié de Netanyahu, a déclaré sur Twitter qu’il espérait que les reporters et les journalistes étaient « heureux qu’un Premier ministre revenant d’un accord de paix historique à la Maison Blanche ait dormi sur le sol ».

L’avion privé proposé à l’origine devait coûter au moins 600 000 NIS. Il a été annulé après que les propriétaires du jet ont demandé au bureau du Premier ministre de reconsidérer sa décision suite aux critiques du public, a rapporté la Douzième chaîne de télévision vendredi.

Le bureau du Premier ministre a déclaré à la Douzième chaîne « qu’aucun message de ce type n’est parvenu au bureau », précisant que le vol privé avait été annulé « afin de ne pas permettre aux médias de détourner l’attention du public de l’accord de paix historique ».

Ce n’est pas la première fois que Netanyahu est impliqué dans une querelle concernant son mode de transport.

En 2013, le Premier ministre avait fait face à des critiques cinglantes après avoir révélé qu’il avait dépensé 127 000 dollars de l’argent des contribuables pour faire équiper un avion d’El Al d’un lit double dans une chambre fermée pour son vol de cinq heures vers Londres afin d’assister aux funérailles de la Première ministre britannique Margaret Thatcher.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.