La pluie d’étoiles filantes annuelle attire des milliers de visiteurs
Rechercher

La pluie d’étoiles filantes annuelle attire des milliers de visiteurs

Les amateurs ont été nombreux dans le sud du pays ; selon la NASA, un tel spectacle pourrait ne plus être visible avant 2024 en raison du manque de clarté du ciel

  • La Voie lactée traversée par une météorite au-dessus du désert du Negev, près de la ville israélienne de Mitzpe Ramon, le 13 août 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
    La Voie lactée traversée par une météorite au-dessus du désert du Negev, près de la ville israélienne de Mitzpe Ramon, le 13 août 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)
  • Des Israéliens regardent les étoiles pendant une pluie de météorites au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
    Des Israéliens regardent les étoiles pendant une pluie de météorites au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
  • Des amateurs regardent les étoiles pendant une pluie d'étoiles filantes au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
    Des amateurs regardent les étoiles pendant une pluie d'étoiles filantes au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
  • Un Israélien regarde les étoiles pendant une pluie de météorites au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
    Un Israélien regarde les étoiles pendant une pluie de météorites au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
  • Des campeurs sous la Voie lactée, au dessus du désert du Negev, à proximité de Mitzpe Ramon, le 13 août 2021. (Crédit :Menahem KAHANA / AFP)
    Des campeurs sous la Voie lactée, au dessus du désert du Negev, à proximité de Mitzpe Ramon, le 13 août 2021. (Crédit :Menahem KAHANA / AFP)

Des milliers d’Israéliens se sont donnés rendez-vous dans le sud du désert du Negev, jeudi soir, pour assister à la pluie spectaculaire d’étoiles filantes qui illumine chaque année le ciel.

Le spectacle des Perséides a lieu à chaque fois que la Terre traverse les courants de débris de la comète Swift-Tuttle.

La NASA a averti qu’il était possible qu’un essaim de météorites d’une telle ampleur ne soit pas visible avant 2024, les conditions de visibilité, dans le ciel, n’étant pas idéales pour les apercevoir en 2022 et 2023.

« Avec la pleine Lune et une activité plus réduite d’étoiles filantes au pic des Perséides, en 2022, et avec une Lune décroissante et haute dans le ciel pour 2023, cela pourrait être la meilleure occasion d’observer le ciel estival avant quelques années », a commenté l’agence spatiale.

La NASA a estimé que les amateurs de l’hémisphère nord, située à l’écart des pollutions lumineuses, pourraient voir jusqu’à plus de 40 étoiles filantes par heure.

La ville de Mitzpe Ramon, au sud du pays – elle se situe à proximité du cratère de Ramon, dans le désert du Negev, et offre certaines des plus belles vues du ciel nocturne dans le pays – est particulièrement appréciée par les amoureux des étoiles, astronomes professionnels ou simples amateurs.

Des campeurs sous la Voie lactée, au dessus du désert du Negev, à proximité de Mitzpe Ramon, le 13 août 2021. (Crédit : Menahem KAHANA / AFP)

D’autres passionnés sont allés dans le nord du pays, dans des zones éloignées des villes et des villages.

L’Autorité de la nature et des parcs avait annoncé, jeudi soir, que tous ses sites de camping offrant une vie du ciel privilégiée étaient complets.

Un Israélien regarde les étoiles pendant une pluie de météorites au-dessus du plateau du Golan, le 13 août 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

La plus grande partie d’Israël souffre de pollution lumineuse, ce petit pays ayant peu de zones naturelles éloignées de l’urbanisation.

Le désert du Negev, dans le sud du pays, ne compte que très peu d’habitants et Mitzpe Ramon, qui jouxte le désert, est devenu un lieu de rendez-vous privilégié pour les amoureux des étoiles.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...