La police désarme une bombe près du Tombeau de Rachel à Bethléem
Rechercher

La police désarme une bombe près du Tombeau de Rachel à Bethléem

Le sanctuaire a été fermé après la découverte d’un engin explosive dans le parking ; une enquête est lancée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un juif ultra-orthodoxe près du carrefour devant l'entrée du Tombeau de Rachel, entouré de la barrière de séparation, à Bethléem, le 26 juin 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Un juif ultra-orthodoxe près du carrefour devant l'entrée du Tombeau de Rachel, entouré de la barrière de séparation, à Bethléem, le 26 juin 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un démineur a désamorcé une bombe artisanale retrouvée dimanche sur le parking du Tombeau de Rachel, lieu saint situé au nord de Bethléem.

L’engin explosif avait été découvert par des policiers devant le site religieux, entraînant la fermeture de la zone et l’appel à une unité de déminage, a annoncé la police.

Après avoir inspecté l’engin, le démineur l’a « neutralisé », a annoncé un porte-parole de la police.

Aucun blessé ni dommage n’a été causé par la bombe artisanale, a ajouté le porte-parole.

La police a ouvert une enquête pour déterminer qui avait placé la bombe sur le parking.

Le Tombeau de Rachel serait le lieu d’enterrement de la matriarche Rachel. Il est saint pour les juifs, les chrétiens, les musulmans, et des membres d’autres religions.

En octobre, l’armée israélienne avait installé une série de barrières en ciment autour de la tombe, pour la séparer du reste de Bethléem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...