Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

La police enquête sur un second double-suicide dans une chambre d’hôtel

Une femme a été retrouvée morte aux côtés de son compagnon inconscient dans un site touristique de Tel Aviv ; les autorités enquêtent sur une tentative de meurtre-suicide

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Illustration : Des hôtels sur la côte méditerranéenne à Tel Aviv. (Crédit: Serge Attal/Flash90)
Illustration : Des hôtels sur la côte méditerranéenne à Tel Aviv. (Crédit: Serge Attal/Flash90)

La police enquête sur la cause de la mort dans une seconde tentative de double-suicide cette semaine, dans une chambre d’hôtel, après qu’un couple de soixantenaires a été retrouvé inconscient mardi matin. La femme a été déclarée morte et l’homme a été transporté à l’hôpital dans un état grave et doit subir une intervention critique.

Les services d’urgences ont été contactés par l’hôtel Renaissance à Tel Aviv après qu’un membre du personnel a découvert le couple étendu sur le lit, avec ce qui ressemble à une lettre de suicide.

Les ambulanciers de Magen David Adom ont prononcé le décès de la femme de 60 ans sur place et ont transporté l’homme, âgé de 65 ans, à l’hôpital Ichilov de Tel Aviv. Un porte-parole de l’hôpital a indiqué qu’il était dans un état grave mais stable et qu’il était en pleine opération chirurgicale.

La police a déclaré dans un communiqué que « les circonstances de l’incident n’ont pas encore été clarifiées », et ont confirmé l’ouverture d’une enquête.

Un porte-parole de la police a déclaré que bien que l’enquête ne soit pas celle d’un meurtre, « aucune piste n’est exclue pour le moment ».

Il y a 3 jours, un couple de jeunes dans la vingtaine a été retrouvé mort dans des circonstances similaires, dans une chambre d’hôtel à Eilat. Le personnel de l’hôtel Herod’s a retrouvé les corps de Baruch Indig et Odelia Bachar étendus sur le lit avec une lettre de suicide en leur nom.

Mardi, la Cour Suprême a reporté l’autopsie d’Indig et de Bachar, après avoir accepté l’appel des familles ultra-orthodoxes qui s’y sont opposées, et a donné 24 heures à la police pour prouver qu’ils ont un suspect vivant responsable de leur mort.

Le porte-parole de la police a déclaré au Times of Israel que les affaires d’Eilat et de Tel Aviv était traitées séparément, comme des incidents isolés, et rien ne semble indiquer un lien. « Cela dit », a-t-il ajouté, « nous avons déjà vu des cas d’incidents copiés, et c’est peut-être un facteur ici. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.