Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

La police jordanienne découvre à Amman des explosifs liés à l’Iran

Selon des responsables de la sécurité, les armes introduites clandestinement dans le Royaume ont pour but de déstabiliser l'un des principaux alliés de Washington dans la région

Des véhicules de sécurité jordaniens patrouillent autour du site d'une explosion dans un dépôt de munitions militaires dans la ville de Zarqa, à l'est de la capitale Amman, le 11 septembre 2020. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)
Des véhicules de sécurité jordaniens patrouillent autour du site d'une explosion dans un dépôt de munitions militaires dans la ville de Zarqa, à l'est de la capitale Amman, le 11 septembre 2020. (Crédit : Khalil Mazraawi/AFP)

AMMAN, Jordanie – Les forces de sécurité jordaniennes ont annoncé mardi qu’elles avaient découvert et détruit des explosifs cachés dans un entrepôt commercial situé dans une zone industrielle au sud-est de la capitale Amman. Selon des sources de sécurité, les explosifs étaient liés à un complot iranien visant à déstabiliser ce pays allié stratégique des États-Unis.

Selon des témoins, les forces de sécurité auraient bouclé la zone d’Abu Alanda dans le cadre d’une opération de sécurité à grande échelle, deux jours après l’annonce par les autorités de la détonation d’explosifs dans d’autres quartiers de la capitale.

Les autorités ont indiqué que les explosifs découverts lundi avaient été placés par le même groupe de suspects qui avait entreposé les explosifs découverts samedi dans un quartier résidentiel très fréquenté, à proximité d’un aéroport militaire utilisé par des avions de l’armée américaine.

Les autorités, qui n’ont pas révélé qui était derrière le stockage des munitions ni si des arrestations avaient eu lieu, ont déclaré qu’elles donneraient des détails une fois l’enquête terminée.

La Jordanie a indiqué avoir déjoué, au cours de l’année écoulée, de nombreuses tentatives de contrebande d’armes à travers ses frontières par des infiltrés liés aux milices pro-iraniennes en Syrie, qui auraient transporté des lance-roquettes et des explosifs, ajoutant que certaines de ces armes avaient réussi à passer sans être détectées.

L’Iran a nié être à l’origine de ces tentatives.

Des sources de sécurité ont affirmé que certaines de ces armes étaient destinées à la Cisjordanie voisine, contrôlée par Israël, et qu’elles avaient arrêté plusieurs Jordaniens liés à des terroristes palestiniens.

Les responsables de la sécurité considèrent que les incidents sont de nature terroriste au vu des quantités d’explosifs trouvées. Ils pensent que ces incidents sont liés aux efforts clandestins déployés par l’Iran pour recruter des agents chargés de commettre des actes de sabotage dans le royaume afin de déstabiliser l’un des principaux alliés de Washington dans la région.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.