Rechercher

La police ouvre son premier poste à Jérusalem Est

Erdan affirme que le poste de Shuafat aidera à promouvoir “l’application de la loi et de l’ordre” dans la partie orientale de la capitale

Cérémonie d'ouverture du nouveau poste de police du camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem Est, le 7 mai 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Cérémonie d'ouverture du nouveau poste de police du camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem Est, le 7 mai 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

La police israélienne a annoncé dimanche avoir ouvert son premier poste de police à Jérusalem Est, plusieurs sont prévus pour améliorer ses services dans les quartiers arabes de la ville.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, le chef de la police, Roni Alsheich, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, et plusieurs hauts gradés de la police étaient présents à la cérémonie d’inauguration.

Pendant la cérémonie, Erdan a déclaré que le poste de police permettra d’établir l’état de droit à Jérusalem Est.

« Aujourd’hui, nous faisons un pas supplémentaire vers un changement historique de l’introduction des services de la police dans la communauté arabe. L’application de la loi et de l’ordre doit exister dans toutes les parties de Jérusalem, et il n’y a pas de meilleur moment pour la mettre en oeuvre que lorsque nous marquons les 50 ans de l’unification de la capitale », a-t-il dit.

Gilad Erdan, au centre, ministre de la Sécurité intérieure, Roni Alsheich, 2e à droite, chef de la police israélienne, Yoram Halevi, chef de la police de Jérusalem, à droite, et le maire de Jérusalem, Nir Barkat, 2e à gauche, pendant la cérémonie d'ouverture du nouveau poste de police du camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem Est, le 7 mai 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Gilad Erdan, au centre, ministre de la Sécurité intérieure, Roni Alsheich, 2e à droite, chef de la police israélienne, Yoram Halevi, chef de la police de Jérusalem, à droite, et le maire de Jérusalem, Nir Barkat, 2e à gauche, pendant la cérémonie d’ouverture du nouveau poste de police du camp de réfugiés de Shuafat, à Jérusalem Est, le 7 mai 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

« Aujourd’hui, nous célébrons un pas important vers le renforcement de la souveraineté et du gouvernement à Jérusalem Est, tout en améliorant les services et l’application [de la loi] au bénéfice de tous ses habitants, a déclaré Barkat. Cette mesure rejoint la révolution que nous avons menée ces dernières années pour réduire les écarts à l’est de la ville dans un grand nombre de domaines, comme l’éducation, les infrastructures, les bénéfices sociaux et les loisirs. »

Dans un communiqué, la porte-parole de la police Louba Samri a déclaré que le nouveau poste du camp de réfugiés de Shuafat était le premier d’une série de commissariats qui seront ouverts « dans les villages de Jérusalem Est, afin de rendre la police plus accessible aux habitants de Jérusalem Est, ainsi que d’autres services municipaux et civiques. »

Un autre poste de police doit ouvrir dans le quartier de Sur Baher de Jérusalem Est, et d’autres suivront, indiquait la police dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...