La police ouvre une enquête sur l’envoyé israélien à l’ONU
Rechercher
Danon nie toute malversation

La police ouvre une enquête sur l’envoyé israélien à l’ONU

Suite à cette annonce, Danny Danon a indiqué avoir mené sa carrière professionnelle "conformément aux règles"

MK Danny Danon (photo credit: courtesy Knesset)
MK Danny Danon (photo credit: courtesy Knesset)

La police a ouvert lundi une enquête sur l’ambassadeur israélien aux Nations unies Danny Danon, accusé d’actes de corruption politique d’ampleur pour faire avancer sa carrière personnelle.

Selon la chaîne Hadashot, le procureur de l’Etat Shai Nitzan a indiqué que le bureau du Procureur général estimait qu’il y avait suffisamment de preuves réunies pour faire avancer l’enquête.

La semaine dernière, la chaîne d’information israélienne avait rapporté que Danon, membre éminent du parti du Likud de Netanyahu, avait pris le contrôle de l’un des départements de l’Organisation sioniste mondiale (WZO) chargé de promouvoir le sionisme, et qu’il y avait embauché des amis et leurs proches, les nommant à des postes grassement rémunérés sur fonds publics en échange de leur soutien lors des élections des primaires du Likud.

Danon, ancien député, était devenu président de l’Organisation mondiale du Likud en 2006 et avait assumé cette fonction jusqu’en 2015, ce qui lui avait permis, selon le reportage, de gagner une influence énorme sur les nominations et les budgets au sein des institutions nationales. Le Likud mondial est l’un des départements placés sous les auspices de la WZO.

Pour sa part, Danny Danon a répété avoir conduit sa carrière professionnelle « conformément aux règles et aux procédures ».

Dans une déclaration, l’ambassadeur israélien aux Nations unies a expliqué que « l’enquête policière le confirmera ».

Il a également appelé à l’ouverture d’une « enquête similaire » sur les députés des partis de l’opposition issus du Meretz et de l’Union sioniste. Les législateurs de l’opposition ont publiquement appelé la semaine dernière à ce que Danon soit démis de ses fonctions à New York suite à ces accusations de corruption.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...