Rechercher

La police renforce ses effectifs et recherche la cellule à l’origine des attentats

Le porte-parole de la police, Eli Levy, a déclaré que le niveau d'alerte avait été relevé dans tout le pays, mais que la priorité était accordée à Jérusalem

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

La police et les forces de sécurité sur les lieux d'une attaque terroriste à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussil/ Flash90)
La police et les forces de sécurité sur les lieux d'une attaque terroriste à Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussil/ Flash90)

La police a renforcé ses effectifs à Jérusalem et dans d’autres régions du pays mercredi, alors que s’engage une chasse à l’homme contre une cellule terroriste présumée qui a placé deux explosifs à deux arrêts de bus à Jérusalem quelques heures plus tôt. Ce double attentat a couté la vie à un adolescent et a fait plus de 20 blessés.

Le chef de la police de Jérusalem, Doron Turgeman, a ordonné l’augmentation du nombre d’agents dans toute la capitale, en particulier dans les zones très fréquentées, a indiqué la police dans un communiqué.

L’objectif des autorités était d’augmenter la présence policière dans toute la ville afin de donner « un sentiment de sécurité à tous les résidents et visiteurs de la ville », indique le communiqué.

Auparavant, un officier supérieur avait déclaré que la police avait relevé son niveau d’alerte à la suite des attentats.

Le porte-parole de la police, Eli Levy, a déclaré que le niveau d’alerte avait été relevé dans tout le pays, mais que la priorité était toujours accordée à Jérusalem.

Un étudiant de yeshiva de 16 ans, Aryeh Schupak, a été tué et 22 personnes ont été blessées dans les deux attaques, dont une est dans un état critique et trois autres dans un état grave à modéré, selon les autorités médicales.

Aryeh Shtsupak, 16 ans, tué dans un attentat à la bombe à l’entrée de Jérusalem, le 23 novembre 2022. (Autorisation)

La première explosion s’est produite près de l’entrée principale de Jérusalem à Givat Shaul, peu après 7 heures du matin, à l’heure de pointe. La deuxième explosion s’est produite peu après 7h30, à la jonction de Ramot, où se croisent des routes très fréquentées, dans le nord-ouest de la capitale.

Schupak, qui a été tué dans le premier attentat, possédait la double nationalité israélienne et canadienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...