Rechercher

La policière Shirel Aboukrat, tuée à Hadera, était franco-israélienne

L'ambassade de France à Tel-Aviv a confirmé que l'un des deux policiers tués dimanche en Israël dans une attaque revendiquée par le groupe jihadiste EI avait la double nationalité

Shirel Aboukrat, 19 ans, tuée lors d'une attaque terroriste dans la ville de Hadera, le 27 mars 2022 (Crédit : Police)
Shirel Aboukrat, 19 ans, tuée lors d'une attaque terroriste dans la ville de Hadera, le 27 mars 2022 (Crédit : Police)

L’un des deux policiers tués dimanche en Israël dans une attaque revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI) avait la double nationalité, française et israélienne, a indiqué à l’AFP l’ambassade de France à Tel-Aviv.

« Nous pouvons confirmer la double nationalité israélienne et française de Shirel Aboukrat », une jeune policière, a déclaré l’ambassade. Elle était âgée de 19 ans, a indiqué l’ambassade d’Israël à Paris sur Twitter.

Résidente de Netanya, sa famille avait immigré de France et Shirel Aboukrat a rejoint les forces armées il y a six mois. Ses parents et son frère lui survivent.

Selon le site d’information Ynet, la mère d’Aboukrat a déclaré à des amis qu’elle avait fait déménager la famille de France parce qu’elle voulait qu’elle vive en sécurité.

« Nous avons fui la France pour avoir la sécurité et ici elle est morte, dans notre pays. Cela n’a pas de sens. Je voulais leur donner une bonne vie et la sécurité », aurait-elle dit à des amis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...