La Roumanie va augmenter les indemnités pour les survivants de la Shoah
Rechercher

La Roumanie va augmenter les indemnités pour les survivants de la Shoah

A partir du mois de juillet, l'état versera jusqu'à 98 dollars par mois pour chaque année de déportation ou de détention

Des tombes de victimes juives lors des pogroms en Roumanie le 1er juillet 1941 (Crédit : Wikimedia commons)
Des tombes de victimes juives lors des pogroms en Roumanie le 1er juillet 1941 (Crédit : Wikimedia commons)

Le Parlement de Roumanie a adopté une législation qui offrirait un soutien financier direct en augmentation aux rescapés de la Shoah.

Les fonds – un paiement mensuel pouvant s’élever jusqu’à 98 dollars par mois pour chaque année de déportation ou de détention – seront disponibles dès le mois de juillet 2017 pour les personnes qui ont été persécutées en Roumanie entre 1940 et 1945, notamment pour les déportés dans les ghettos et dans les camps de concentration, pour les survivants des trains de la mort et des travaux forcés, pour les réfugiés ainsi que pour tous ceux qui ont été emprisonnés pour des raisons ethniques ou contraints à quitter leurs domiciles à cette période.

La loi s’applique également aux survivants de l’Holocauste qui n’ont plus la citoyenneté roumaine ou qui résident dans le pays, ainsi qu’aux époux d’un survivant de l’Holocauste décédé s’ils ne se sont pas remariés.

La loi a été initiée par Silviu Vexler, membre du parlement représentant la Fédération des communautés juives de Roumanie, vice-président du groupe d’amitié parlementaire Roumanie-Israël et vice-président de la Commission du travail et de la Protection sociale à la Chambre des députés.

« Cette loi est un geste symbolique pour reconnaître encore davantage la souffrance terrifiante de gens qui ont traversé les moments les plus sombres. Même si rien ne peut changer ce qui est survenu dans le passé, à travers cet acte, le Parlement de Roumanie fait un véritable geste d’humanité et de dignité », a expliqué Vexler dans une déclaration énoncée devant la Chambre des députés après le vote final de la loi.

Avant la Deuxième guerre mondiale, la Roumanie avait une population juive de plus de 700 000 personnes.

Entre 280 000 et 380 000 Juifs ont été assassinés durant la Shoah en Roumanie et dans les territoires placés sous son contrôle, selon le rapport final de la Commission internationale sur l’Holocauste en Roumanie publié en 2004.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...