La Russie a déclaré avoir testé un missile pouvant abattre le F-35
Rechercher

La Russie a déclaré avoir testé un missile pouvant abattre le F-35

Le missile S-500 atteindrait sa cible à quelque 500 km de distance lors de l'essai de missile sol-air le plus long au monde

Le missile russe S-500 est en préparation pour les essais. (Capture d'écran : YouTube)
Le missile russe S-500 est en préparation pour les essais. (Capture d'écran : YouTube)

La Russie a mené avec succès le plus long essai de missiles sol-air du monde, selon un rapport publié jeudi dans les médias américains.

Le missile S-500, qui, selon la Russie, pourra abattre les avions de combat F-35 – les plus avancés des flottes américaine (et israélienne), ainsi que les missiles balistiques – a pu atteindre une cible à 480 kilomètres de distance, a rapporté CNBC, citant « des sources ayant une connaissance directe des renseignements américains concernant le programme d’armement ».

Israël a déclaré cette semaine que son avion de combat F-35 a effectué des frappes aériennes à au moins deux reprises, apparemment en Syrie, ce qui a fait d’Israël le premier pays au monde à utiliser de façon opérationnelle l’avion furtif de fabrication américaine.

La source militaire américaine, qui s’est entretenue anonymement avec CNBC, a déclaré que le test russe était plus long de 80 kilomètres que tous les tests précédents.

La Russie a déclaré que le S-500 sera opérationnel d’ici 2020 et aura également la capacité d’atteindre des cibles dans l’espace proche, à 100 kilomètres au-dessus de la terre.

Il n’y a pas eu confirmation de l’essai de la part du Kremlin.

Le S-500 opérera aux côtés des missiles S-400 et est destiné à remplacer les systèmes S-300 vieillissants.

La Russie aurait envisagé de fournir des missiles S-300 à la Syrie, mais plus tôt ce mois-ci, après un lobbying intensif de la part d’Israël, Moscou a déclaré qu’elle ne fournirait pas à Damas le système de défense aérienne avancé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...