Rechercher

La série TV israélienne « Téhéran », meilleure série dramatique aux Emmy Awards

La série, diffusée en continu sur Apple TV+, devance ses concurrents indien, chilien et britannique et remporte la troisième victoire israélienne de ce prix

Les acteurs et l'équipe de Tehran posent lors de la 49e édition des Emmy Awards internationaux, le 22 novembre 2021 à New York. (Crédit : Arturo Holmes/Getty Images/AFP)
Les acteurs et l'équipe de Tehran posent lors de la 49e édition des Emmy Awards internationaux, le 22 novembre 2021 à New York. (Crédit : Arturo Holmes/Getty Images/AFP)

« Téhéran » a remporté lundi le prix de la meilleure série dramatique lors de la prestigieuse cérémonie des International Emmy Awards 2021.

Le thriller israélien, produit par le diffuseur public Kan et repris mondialement par Apple TV+, a devancé la série indienne « Aarya », la série chilienne « El Presidente » et le programme britannique « There She Goes » dans la catégorie des meilleures séries dramatiques.

« Téhéran » n’est pas seulement une série d’espionnage, il s’agit aussi de comprendre l’humain qui se cache derrière votre ennemi », a déclaré la productrice exécutive Dana Eden dans son discours de remerciement lors de la cérémonie de remise des prix à New York.

Elle a fait remarquer que l’équipe de la série comprend des Israéliens et des Iraniens et que « nous avons découvert que nous avions beaucoup de choses en commun. Je pense que cela donne un espoir pour l’avenir, et j’espère que nous pourrons marcher ensemble – les Iraniens et les Israéliens – à Jérusalem et à Téhéran, comme des amis et non comme des ennemis. »

La série, qui a été diffusée pour la première fois en Israël en juin dernier et sur Apple TV en septembre dernier, raconte l’histoire d’une jeune agente du Mossad infiltrée à Téhéran, dont la mission est d’aider à préparer le terrain pour une frappe aérienne de l’armée israélienne sur un réacteur nucléaire iranien.

La série, qui a été acclamée par la critique en Israël et à l’étranger, met en vedette Niv Sultan dans le rôle de Tamar, la jeune agente du Mossad, ainsi que Navid Negahban, Menashe Noy et Shaun Toub. Elle a été écrite et créée par Moshe Zonder, Dana Eden et Maor Kohn.

La deuxième saison de la série est actuellement en tournage à Athènes, où l’actrice Glenn Close, nominée aux Oscars, a rejoint le casting.

Auparavant, Israël n’avait remporté que deux Emmy Awards internationaux : meilleure comédie en 2018 pour la série « Nevsu » et meilleure comédie en 2010 pour l’émission « Ramzor ».

Parallèlement, l’acteur israélien Roy Nik, qui était nommé pour le meilleur acteur pour son rôle dans la série télévisée israélienne « Normali », a perdu face à David Tennant dans le programme britannique « Des. »

Les autres nominés étaient Nawazuddin Siddique dans la série indienne « Serious Men » et Christian Tappán dans l’émission colombienne « El Robo del Siglo ».

La série, qui a été diffusée pour la première fois sur HOT l’année dernière, met en scène Nik dans le rôle principal de Noam, un écrivain en difficulté.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...