La Shoah et la Seconde Guerre mondiale au Festival d’Avignon 2016
Rechercher

La Shoah et la Seconde Guerre mondiale au Festival d’Avignon 2016

Certaines œuvres abordent le sujet de la Shoah, frontalement ou par le biais d’une leçon historique ou d’un conte pour enfants

La Cour d'honneur du Palais des papes d'Avignon, où sont représentées les pièces les plus importantes du festival. (Crédits : Jean-Marc Rosier / Wiki Commons)
La Cour d'honneur du Palais des papes d'Avignon, où sont représentées les pièces les plus importantes du festival. (Crédits : Jean-Marc Rosier / Wiki Commons)

Pour sa 70e édition, le célèbre festival d’Avignon, qui se tiendra du 6 au 24 juillet, propose une grande variété de pièces : une adaptation des Frères Karamazov, des créateurs venus du Moyen-Orient, de nombreuses metteuses en scène…

Et certaines œuvres abordent le sujet de la Shoah, frontalement ou par le biais d’une leçon historique ou d’un conte pour enfants.

Ainsi, Ivo van Hove, avec la troupe de la Comédie française, a choisi de mettre en scène le scénario du film ‘Les Damnés’, de Visconti. Dans une Allemagne où la force du nazisme augmente, une riche famille ne peut que s’allier avec le nouveau régime : trahisons, manipulations et meurtres s’ensuivent.

L'affiche du spectacle Je reviens de la vérité, joué par la troupe Prospero Miranda. (Crédits : autorisation)
L’affiche du spectacle Je reviens de la vérité, joué par la troupe Prospero Miranda. (Crédits : autorisation)

 

Agnès Braunschweig, avec sa compagnie Prospero Miranda, a un projet différent, et besoin de l’aide du public : pour que son spectacle ‘Je reviens de la vérité’, écrit par la résistante et déportée Charlotte Delbo, puisse se produire au Festival Off d’Avignon, elle a lancé une collecte sur Internet. Le poignant spectacle, qui raconte la vie de trois femmes à Auschwitz, a encore besoin de 6 100 € : vous avez encore 26 jours pour donner.
Le spectacle a d’ailleurs reçu le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Sur un ton plus léger, le spectacle musical pour enfants ‘Les Vitalabri’ sera aussi présent à Avignon, pour enseigner la tolérance aux enfants. Soutenu également par la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, il dépeint la quête d’une famille différente, qui n’a pas de chez-soi et se fait rejeter des lieux où elle tente d’habiter…

Enfin, le célèbre réalisateur israélien Amos Gitaï présentera une version théâtrale de son film, ‘Le dernier jour d’Yitzhak Rabin’, sur l’assassinat du Premier ministre israélien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...