La sirène d’alerte à la roquette a retenti le long de la frontière du Sinaï
Rechercher

La sirène d’alerte à la roquette a retenti le long de la frontière du Sinaï

L’armée enquête sur la cause du déclenchement de la sirène dans les communes proches de l’Egypte ; il n’y aurait pas d’impact

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

De la fumée s'élève après une frappe aérienne à Rafah, ville du Sinaï, vue depuis la bande de Gaza, le 1er juillet 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
De la fumée s'élève après une frappe aérienne à Rafah, ville du Sinaï, vue depuis la bande de Gaza, le 1er juillet 2015. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Une sirène d’alerte à la roquette a résonné mardi matin dans le centre du Néguev, dans les communes proches de la frontière du Sinaï. Il n’y aurait cependant pas eu d’impact, a annoncé l’armée.

L’armée israélienne a commencé à fouiller la zone pour déterminer si une roquette avait touché le territoire israélien.

Aucun projectile n’a été retrouvé jusqu’ici.

La sirène s’est déclenchée juste après 8h00 à Revivim, Ezuz, Nitzana et d’autres communes proches de la frontière égyptienne.

Il semblerait que le système d’alerte ait été déclenché suite à un tir effectué depuis la péninsule du Sinaï, qui a atterri en Egypte.

Il n’est cependant pas évident qu’Israël ait été la cible du tir, le système ayant pu être déclenché par des combats internes entre les troupes égyptiennes et le groupe terroriste affilié à l’Etat islamique de la péninsule du Sinaï.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...