Rechercher
L'animateur avait déjà plaisanté sur la Shoah

La télévision britannique va potentiellement détruire des œuvres d’art d’Hitler

L'émission va proposer des œuvres de personnages "problématiques" et demandera au public de voter pour décider si l'animateur doit, ou non, détruire l'objet

Image promotionnelle de Jimmy Carr Destroys Art. (Crédit : Rob Parfitt/Channel 4)
Image promotionnelle de Jimmy Carr Destroys Art. (Crédit : Rob Parfitt/Channel 4)

Une chaîne de télévision britannique a acheté une œuvre d’art qui aurait été peinte par Adolf Hitler pour les besoins d’une nouvelle émission de télé-réalité – dans laquelle les spectateurs voteront pour décider si l’animateur doit ou non détruire l’objet présenté.

Ce projet a suscité les protestations d’un organisme de surveillance de l’antisémitisme et entraîné d’autres critiques, mettant en garde contre l’utilisation de l’œuvre d’Hitler à des fins de divertissement.

Le tableau est l’une des nombreuses œuvres d’artistes « problématiques » achetées par la chaîne britannique Channel 4 dans le cadre de l’émission, qui prétend déterminer si une œuvre d’art peut être séparée de son concepteur, a déclaré le directeur des programmes de la chaîne, Ian Katz, dans une interview qui a été publiée jeudi dans le Guardian.

D’autres œuvres d’art devraient être utilisées dans l’émission, notamment des œuvres du pédophile condamné Rolf Harris et une œuvre appartenant au célèbre artiste espagnol Pablo Picasso, dont les relations avec les femmes ont fait l’objet d’un examen minutieux dans l’ère post « #MeToo », certains accusant son travail de misogynie.

Jonathan Sacerdoti, journaliste et activiste dans la lutte contre l’antisémitisme, a déclaré au micro de la station de radio LBC que « cette émission s’apparentait à un programme de divertissement complètement dément », qualifiant son concept même « de genre d’idée qu’un stagiaire pourrait maladroitement proposer… pour ensuite se faire virer ».

« C’est un appel désespéré visant à attirer l’attention », a-t-il ajouté.

L’association britannique Holocaust Memorial Day Trust a déclaré que l’émission « faisait d’Hitler un sujet futile de divertissement ».

« Chaque œuvre d’art a des défenseurs. Vous aurez donc un défenseur d’Hitler. Puis il y aura quelqu’un qui ne plaidera pas en faveur d’Hitler, mais qui affirmera que ce qu’il a été ne devrait pas décider de l’existence ou non de son œuvre d’art », a déclaré Katz, expliquant le concept de l’émission.

Les œuvres d’art destinées à être détruites le seront de manière théâtrale, par exemple à l’aide d’un lance-flammes, bien que la chaîne britannique ait insisté sur le fait qu’un tel procédé ne serait pas utilisé sur la toile d’Hitler.

Quant aux œuvres d’art qui ne seront finalement pas détruites, Katz a promis qu’elles ne seraient pas accrochées dans une salle – mais que l’émission s’en débarrassera de manière « appropriée ».

Un porte-parole du groupe Campagne contre l’antisémitisme a déclaré au Jewish Chronicle, basé au Royaume-Uni, que « la Shoah faisait toujours partie de la mémoire vivante et devait être traitée avec le plus grand respect ».

« Utiliser des œuvres d’Adolf Hitler, ce dictateur meurtrier responsable de la mort de six millions d’hommes, de femmes et d’enfants juifs, comme accessoires dans le cadre d’une émission de divertissement risque de manquer de respect à la mémoire des victimes, ce que Channel 4 ferait bien de garder à l’esprit », a-t-il noté.

L’animateur de l’émission, l’humoriste Jimmy Carr, a déjà plaisanté sur la Shoah dans le passé. Au début de l’année, il avait qualifié le massacre de 500 000 Tziganes de point « positif » de la Shoah.

Channel 4 est connue pour ses émissions parfois controversées, notamment pour avoir donné des stupéfiants à des individus dans le cadre d’un programme et pour avoir diffusé une autopsie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...