Rechercher

La tempête Elpis s’abat sur le Golan ; écoles fermées dans le nord et à Jérusalem

Moshe Lion a demandé aux habitants d'éviter les routes dans l'après-midi pour permettre aux bulldozers de déneiger ; la station de ski du Hermon a enregistré 20 cm de neige

La neige tombe près d'Ein Zivan dans les hauteurs du Golan, le 26 janvier 2022. (Autorisation)
La neige tombe près d'Ein Zivan dans les hauteurs du Golan, le 26 janvier 2022. (Autorisation)

La neige a commencé à tomber mercredi matin sur le plateau du Golan, alors que la tempête hivernale Elpis commence à souffler sur Israël.

À midi, les fortes chutes de neige devraient atteindre les hauts sommets de la région de Galilée. Dans le même temps, on s’attend à ce que Jérusalem enregistre jusqu’à 20 centimètres de neige dès le début de la soirée.

Les écoles de Jérusalem fermeront mercredi à 15 heures, et les centres de dépistage du COVID-19 devraient fermer jusqu’à jeudi après-midi.

Le maire de la capitale, Moshe Lion, a demandé aux habitants d’éviter de se déplacer dans la ville lorsque les bulldozers déneigeront les routes.

Le maire de Jérusalem Moshe Lion le 27 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« La neige devrait commencer à tomber vers 17 heures et l’école se terminera à 15 heures. Entre ces deux heures, il est important que chacun rentre chez soi et que les voitures ne circulent pas. Dans l’après-midi, il y aura 210 bulldozers pour dégager les routes et des centaines de tonnes de sel sont prêtes dans les entrepôts », a déclaré Lion à la chaîne publique Kan mercredi matin.

Le bloc d’implantations du Gush Etzion, au sud de la capitale, qui se trouve à une altitude plus élevée que la capitale, a également annoncé la fermeture anticipée des écoles.

Dans le Golan, les écoles sont fermées pour la journée de mercredi, la région prévoyant quelque 40 centimètres de neige d’ici vendredi.

Et en Galilée, notamment dans la ville de Safed, les écoles devaient finir à midi mercredi.

Par ailleurs, de fortes pluies ont inondé d’autres régions du pays dans la nuit de mardi à mercredi.

Le service météorologique israélien (IMS) a déclaré que les averses et les orages se poursuivraient jeudi. Les températures devraient chuter aux alentours de zéro dans certains endroits et rester en dessous de la moyenne saisonnière pendant plusieurs jours.

Les météorologues prévoient une vingtaine de centimètres de neige sur Jérusalem jeudi matin, ce qui constituerait la plus forte accumulation depuis des années.

Les zones situées à plus de 700 mètres d’altitude en Cisjordanie et dans le nord du pays devraient enregistrer des chutes encore plus importantes, selon l’IMS.

Les responsables des transports publics ont déclaré que des perturbations dans les déplacements étaient attendues dans le nord et la capitale. La police a appelé la population à s’abstenir de tout déplacement inutile afin de maintenir les routes dégagées.

Des officiers bloquent les routes sur les hauteurs du Golan pendant de fortes chutes de neige, le 26 janvier 2022. (Crédit : Police israélienne)

Alors que la neige se transformera en pluie d’ici jeudi dans une grande partie du nord, des chutes de neige sont attendues dans le nord du plateau du Golan jusqu’à la fin de la semaine.

La station de ski du mont Hermon a déclaré mercredi matin qu’environ 20 centimètres de neige étaient tombés dans la nuit.

La station de ski du Mont Hermon, dans le nord d’Israël, le 17 janvier 2022. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Il y a un risque d’inondation sur la côte et dans certaines autres zones de basse altitude jusqu’à vendredi. Le service météo a mis en garde contre des crues soudaines dans la région du désert de Judée et de la mer Morte.

Les vents peuvent atteindre les 60-80 kilomètres par heure dans certaines zones.

Avant d’arriver en Israël, la tempête hivernale a traversé la Turquie et la Grèce. Elle a fait des ravages à Istanbul mardi en bloquant les routes principales et l’aéroport, laissant d’innombrables personnes et véhicules bloqués pendant la nuit.

La neige recouvre les toits et la mosquée Nuruosmaniye, à droite, après une forte chute de neige à Istanbul, en Turquie, le 25 janvier 2022. (Crédit : AP Photo/Kemal Aslan)

La région centrale vallonnée d’Israël, y compris Jérusalem, enregistre des chutes de neige toutes les quelques années.

Les prévisions de chute de neige à Jérusalem ne se sont pas toujours concrétisées, la ville n’ayant reçu que quelques flocons. La capitale a connu des accumulations importantes pour la dernière fois en février 2021, avec jusqu’à 15 centimètres à certains endroits.

Des Israéliens jouent dans le parc Sacher lors de fortes chutes de neige à Jérusalem, le 13 décembre 2013. (Crédit : Flash90)

En 2013, un important blizzard a coupé l’électricité dans plusieurs quartiers après avoir recouvert la ville de 30 centimètres de neige. Cette même tempête a recouvert les hauteurs du sud de la ville d’une couche de neige allant parfois jusqu’à 90 centimètres, – un événement unique en son genre.

Cependant, la météo de la Méditerranée orientale est capricieuse, et les prédictions concernant les merveilles de l’hiver ne se réalisent pas toujours.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...