Rechercher

La Turquie annonce la capture d’espions iraniens sur son sol

Deux espions - l'un turc, l'autre iranien - opérant pour le compte de Téhéran figurent parmi les personnes interpellées

Illustration du drapeau de la Turquie (Crédit : domaine public)
Illustration du drapeau de la Turquie (Crédit : domaine public)

La Turquie a annoncé mercredi la « capture » d’espions qui cherchaient à « enlever et rapatrier de force » un ancien responsable militaire iranien résidant sur son sol, a décalré un haut responsable turc à l’AFP.

« Huit individus ont été capturés dans une opération commune de l’Organisation nationale du renseignement [MIT] et de la police nationale turque » réalisée le 24 septembre, a précisé cette même source sous couvert d’anonymat.

L’ex-responsable militaire iranien, dont l’identité n’a pas été révélée, résidait à Van, une grande ville de l’est de la Turquie située à moins de 100 km à vol d’oiseau de la frontière iranienne.

Deux espions – l’un turc, l’autre iranien – opérant pour le compte de Téhéran figurent parmi les personnes interpellées.

Les six autres personnes étaient des « collaborateurs locaux », a précisé le haut responsable turc.

La Turquie et l’Iran entretiennent des liens économiques forts, mais s’opposent notamment dans le conflit syrien.

En février, un employé du consulat iranien à Istanbul avait été placé en détention provisoire après son arrestation dans le cadre d’une enquête sur l’assassinat d’un dissident iranien en Turquie en 2019, avait rapporté l’agence de presse étatique Anadolu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...