Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

La veuve de Hen Amir, tué par un terroriste à Tel Aviv, s’exprime

Sa famille affirme qu'il était toujours le premier à aider ; sa sœur l'a qualifié de "héros, prêt à sacrifier sa vie" pour protéger ses collègues et tous les citoyens

Hen Amir, 42 ans, policier municipal, tué par un terroriste du Jihad islamique palestinien lors d'une attaque terroriste, à Tel Aviv, le 5 août 2023. (Autorisation)
Hen Amir, 42 ans, policier municipal, tué par un terroriste du Jihad islamique palestinien lors d'une attaque terroriste, à Tel Aviv, le 5 août 2023. (Autorisation)

La veuve de Hen Amir, le policier tué lors d’une attaque terroriste à Tel Aviv, a fait l’éloge de son mari dimanche, déclarant qu’elle n’était pas surprise qu’il ait affronté l’attaquant.

« Hen est la personne la plus extraordinaire au monde. C’est un mari extraordinaire. C’est un père merveilleux pour ses trois filles », a déclaré Vered Assayag Amir aux journalistes à l’extérieur de la maison familiale à Bat Yam, le lendemain de la mort de son époux.

« J’ai toujours su qu’il serait le premier [à s’attaquer à un assaillant] », a-t-elle ajouté. « Lors de toutes les attaques terroristes précédentes, il a toujours été le premier à courir, à chercher et à aider. Il a un placard plein de certificats de remerciement. Il a sauvé de nombreuses vies, il a sauvé des gens. »

« C’était un héros, prêt à sacrifier sa vie pour protéger ses collègues officiers et chaque personne dans la rue, sans faire de distinction entre les uns et les autres », a déclaré Adia, la sœur d’Amir.

« Cela faisait deux jours qu’il essayait de venir nous rendre visite, et hier, il est venu au kibboutz et nous a apportés des cadeaux. Il nous a vraiment fait ses adieux. Ce furent les plus belles heures passées avec lui », a-t-elle déclaré.

« Nous savons que Hen a pris les balles, que lui et son collègue ont agi. Ils ont tous deux remarqué que quelque chose n’allait pas et se sont approchés. Il était très gravement blessé et il n’y avait pas grand-chose à faire. La blessure a été fatale », a déclaré Adia.

Vered Assayag Amir s’adressant à la presse à Bat Yam, le 6 août 2023. (Crédit : Capture d’écran Twitter ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

« Même lors des attaques précédentes, il était présent avec son unité », a déclaré Adia. « Il était toujours le premier à aider une personne blessée. »

Hen Amir, 42 ans, a été tué samedi soir lors d’une attaque terroriste dans un quartier animé de Tel Aviv. L’assaillant, Kamel Abu Bakr, 22 ans, habitant de Rummanah – une ville proche de Jénine – a été abattu par le collègue d’Amir et déclaré mort par la suite.

Le chef de la police Kobi Shabtaï a déclaré que les deux policiers municipaux de Tel Aviv avaient abordé un suspect qu’ils avaient vu marcher à l’intersection des rues animées Montefiore et Nachalat Binyamin, où des dizaines de restaurants, de cafés et de bars sont bondés le samedi soir.

Le suspect a d’abord refusé de répondre à leurs appels, et lorsque les deux hommes sont descendus de leurs motos, le Palestinien a sorti une arme de poing et a ouvert le feu, touchant Amir, selon les représentants des forces de l’ordre.

Des bougies et photos de Hen Amir, un policier municipal tué dans un attentat terroriste le 5 août, sur les lieux de l’attentat à Tel Aviv, le 6 août 2023. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

Le service de secours du Magen David Adom a déclaré qu’Amir était gravement blessé après avoir reçu une balle dans la tête. Il a été transporté à l’hôpital Ichilov, situé à proximité, où les médecins ont malheureusement dû prononcer son décès.

« Hen… a été tué alors qu’il empêchait avec son corps une attaque plus importante. Sa mort a sauvé de nombreuses vies », indique un communiqué de l’hôpital.

Ichilov a également précisé que sa famille a accepté de faire don de ses organes.

La fusillade est survenue alors que les tensions sont vives dans toute la Cisjordanie depuis un an et demi, l’armée israélienne menant des opérations antiterroristes quasi-quotidiennes en Cisjordanie suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

Depuis le début de l’année, les attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ont fait 28 morts et plusieurs blessés graves.

Selon le Times of Israel, 164 Palestiniens originaires de Cisjordanie auraient été tués dans le même temps, la plupart lors d’affrontements avec les forces de l’ordre ou à l’occasion d’attentats, sans toutefois oublier les civils innocents qui ont trouvé la mort dans des circonstances toujours peu claires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.