La victime de l’attaque au couteau de Jérusalem s’appelait Adiel Kolman
Rechercher

La victime de l’attaque au couteau de Jérusalem s’appelait Adiel Kolman

L’inhumation de ce père de quatre enfants, âgé de 32 ans, a eu lieu lundi matin dans l’implantation de Kokhav HaShahar, où il vivait

Adiel Kolman, qui a été tué lors d'une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem le 19 mars 2018 (Autorisation).
Adiel Kolman, qui a été tué lors d'une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem le 19 mars 2018 (Autorisation).

L’Israélien mortellement poignardé lors d’une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, dimanche, a été identifié sous le nom d’Adiel Kolman, âgé de 32 ans.

Kolman, père de quatre enfants, était originaire de l’implantation de Kokhav HaShahar, en Cisjordanie. Ses funérailles ont eu lieu lundi à 11 heures du matin.

Kolman, qui a été grièvement blessé lors de l’attentat terroriste survenu dans l’après-midi, est décédé de ses blessures à l’hôpital quelques heures plus tard.

Des rapports initiaux avaient établi que Kolman était gardien de la sécurité dans la Vieille Ville. Mais ses amis ont indiqué plus tard qu’il avait travaillé sur des fouilles archéologiques dans la Cité de David au cours des cinq dernières années.

L’agresseur, Abd al-Rahman Bani Fadel, 28 ans, est mort après avoir essuyé les tirs d’un agent de la police israélienne, ont fait savoir les autorités.

L’agresseur aurait parlé à un certain nombre de vendeurs du quartier musulman de la Vieille Ville avant de mener l’attaque.

Peu avant cinq heures du soir, Fadel s’est dirigé vers Kolman, rue Hagai, et l’a poignardé à plusieurs reprises dans le torse, le blessant grièvement.

Le terroriste a alors fui la scène de l’attentat mais a été repéré par des agents de police qui se trouvaient à proximité. Ces derniers ont ouvert le feu, le blessant mortellement.

Les ambulanciers se sont précipités dans les vieilles ruelles pour trouver Kolman. En raison de l’étroitesse des passages, la victime a été, dans un premier temps, extirpée de la zone dans un chariot, ont fait savoir les infirmiers du service Magen David Adom. Le blessé a été pris en charge à l’hôpital Shaare Zedek Medical mais il a succombé à ses blessures quelques heures plus tard.

Quelques heures après l’attentat, les services de sécurité du Shin Bet ont révélé que Fadel était entré en Israël grâce à un permis de cinq jours qui lui avait permis de chercher un emploi.

Ce Palestinien, père de deux enfants et originaire de la ville d’Aqraba près de Naplouse, en Cisjordanie, n’avait pas de liens connus avec les organisations terroristes palestiniennes – si tel avait été le cas, il n’aurait pas bénéficié d’un permis de travail – mais, au vu de l’attentat, le Shin Bet a indiqué qu’il avait rouvert une enquête.

Les forces de sécurité ont également rejeté les rumeurs qui avaient laissé entendre que l’attaquant était un ressortissant turc.

Banales dans la Vieille Ville dans le passé, les attaques au couteau sont devenues plus rares ces derniers mois. Toutefois, les tensions n’ont cessé de s’accroître autour de Jérusalem depuis que le président américain Donald Trump a reconnu la ville en tant que capitale israélienne au mois de décembre. Ce mois-ci, il a également fait savoir que l’ambassade américaine serait transférée de Tel Aviv à Jérusalem, le 14 mai.

Vendredi, deux soldats israéliens ont été tués et deux autres blessés lorsqu’un Palestinien a projeté sa voiture contre eux alors qu’ils se tenaient aux abords d’un poste d’observation militaire le long de l’autoroute, à proximité de l’implantation de Mevo Dotan dans le nord de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...