L’accès des rivières du Golan fermé après des infections bactériennes
Rechercher

L’accès des rivières du Golan fermé après des infections bactériennes

Des baigneurs ont présenté des symptômes proches de la leptospirose, une maladie transmissible via l'urine animale ; les autorités prohibent l'accès aux rivières Zaki et Zavitan

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des promeneurs se baignent dans la rivière Zavitan, dans le plateau du Golan, au nord d'Israël, le 18 avril 2014. (Crédit  Yaakov Naumi/Flash90)
Des promeneurs se baignent dans la rivière Zavitan, dans le plateau du Golan, au nord d'Israël, le 18 avril 2014. (Crédit Yaakov Naumi/Flash90)

L’Autorité de la Nature et des Parcs a interdit la baignade dans deux rivières du nord du pays après que plus d’une dizaine de nageurs sont tombés malades. Leurs symptômes évoquent la leptospirose, une maladie bactérienne qui peut être mortelle.

Les rivières Zavitan et Zaki ont été bouclées par les autorités jusqu’à nouvel ordre.

Quelque 16 personnes ont été hospitalisées après avoir présenté des symptômes de cette maladie, selon la radio militaire.

La leptospirose est une maladie que les humains peuvent contracter via l’urine de mammifères, notamment les rats ou les souris, mais également les chiens, les cerfs, les vaches et les moutons.

Si cette bactérie est inoffensive chez les animaux, elle peut causer, chez les humains, un état grippal, notamment de la fièvre, des frissons, des céphalées, des douleurs à l’estomac, des conjonctivites.

Dans une forme plus grave, ces symptômes peuvent évoluer vers la maladie de Weil, sous la forme de lésions hépatiques, d’insuffisance rénale, d’hémorragies pulmonaires, de méningite, et peut-être mortelle si elle n’est pas prise en charge.

Selon un reportage du site Walla, la semaine dernière, 12 soldats de l’armée israélienne ont présenté des symptômes après une randonnée dans la rivière Zaki.

Le ministère de la Santé a été notifié de l’incident.

Le ministère de la Santé a indiqué qu’il enquêtait sur ces cas et a précisé que des bassins dans le plateau du Golan pourraient être en cause.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...