L’administration Trump salue le début du plan de défense d’Israël de l’ère Obama
Rechercher

L’administration Trump salue le début du plan de défense d’Israël de l’ère Obama

L'accord sur 10 ans passé par la dernière Maison Blanche donne à Israël 3,3 milliards de dollars en aide à la défense et 500 millions supplémentaires en systèmes antimissile par an

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le président élu Donald Trump avec son prédécesseur Barack Obama dans le bureau ovale de Washington DC le 10 novembre 2016 (Win McNamee/Getty Images/AFP).
Le président élu Donald Trump avec son prédécesseur Barack Obama dans le bureau ovale de Washington DC le 10 novembre 2016 (Win McNamee/Getty Images/AFP).

WASHINGTON – L’administration Trump a déclaré lundi qu’un accord visant à fournir à Israël 38 milliards de dollars en aide à la défense sur 10 ans était entré en vigueur.

Le protocole d’accord a été signé entre la Maison Blanche de M. Obama et Israël, mais n’est entré en vigueur que lorsque le dernier accord décennal a pris fin en 2018.

L’accord prévoit des versements annuels de 3,3 milliards de dollars en financement militaire et de 500 millions de dollars en systèmes de défense antimissile et en coordination.

« Notre mise en œuvre de ce protocole d’entente historique reflète l’engagement durable et inébranlable du président, de l’administration et du peuple américain envers la sécurité d’Israël », a déclaré la porte-parole du département d’État, Mme Heather Nauert, dans un communiqué.

Nauert a reconnu que l’accord avait été conclu à l’époque d’Obama. « Le protocole d’entente a été négocié sous l’administration précédente, reflétant la nature bipartisane de cet engagement », a-t-elle dit.

Mardi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a remercié l’administration Trump d’avoir honoré l’accord conclu sous Obama.

« Je remercie l’administration et le Congrès américains pour leur engagement envers Israël et aussi pour l’aide financière américaine au cours de la prochaine décennie », a-t-il déclaré.

« Israël et le monde sont confrontés à des défis complexes en matière de sécurité, en particulier l’agression iranienne. Le soutien sans réserve des Etats-Unis au droit d’Israël à se défendre est l’un des piliers du lien fort entre les deux pays », a-t-il déclaré dans un communiqué publié par son bureau.

Le président américain Donald Trump a cherché à plusieurs reprises à limiter les dépenses américaines à l’étranger dans le cadre d’une politique « America First ».

Il a menacé de mettre fin à l’aide à la défense des pays étrangers, mais a également exprimé son soutien à Israël et à Netanyahu.

L’aide à Israël fait partie d’un programme d’assistance militaire signé par les deux parties en septembre 2016. Le montant annuel de 3,8 milliards de dollars est en hausse par rapport aux 3,1 milliards de dollars promis dans le cadre du protocole d’entente précédent et se poursuivra jusqu’en 2028.

Ces fonds sont alloués à une myriade de programmes de défense israéliens, dont le système d’interception des missiles Dôme de fer, le programme Arrow 3 d’interception longue portée, et les missiles d’interception à moyenne portée Fronde de David.

Le protocole d’entente entre Washington et Jérusalem est le plus important programme d’aide à la défense que les États-Unis aient jamais offert à un pays.

L’accord a été conclu après la signature de l’accord sur le nucléaire iranien entre les États-Unis, l’Iran et les puissances mondiales.

L’administration Obama et le gouvernement Netanyahu ont eu un différend majeur au sujet de l’accord sur le nucléaire iranien, qui, selon Israël, mettait leur État en danger sur le plan militaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...