L’aéroport de Nice reliera l’international dont Israël en juillet
Rechercher

L’aéroport de Nice reliera l’international dont Israël en juillet

Le terminal 2 permettra d'assurer 62 liaisons internationales dès le 1er juillet ; le terminal 1 rouvrira "courant du premier trimestre 2021 selon l'évolution du trafic"

La Promenade des Anglais à Nice (Crédit : Me - Bhu z Crecelu/Wikimedia commons)
La Promenade des Anglais à Nice (Crédit : Me - Bhu z Crecelu/Wikimedia commons)

L’aéroport de Nice Côte d’Azur (sud-est), le plus important de France après ceux de Paris, rouvrira son terminal 2 en intégralité le 1er juillet sur fond de redémarrage attendu du trafic, indispensable à l’économie touristique de la région après l’épidémie de coronavirus.

Le terminal 2 d’où seront traités l’ensemble des vols, le T1 restant fermé, « proposera au cours du mois de juillet un programme permettant de connecter la Côte d’Azur à l’ensemble du territoire français, aux grandes villes européennes, au Maghreb et à Israël », a indiqué l’aéroport dans un communiqué.

Au total, 62 liaisons internationales seront assurées.

Le terminal 1 rouvrira « courant du premier trimestre 2021 selon l’évolution du trafic », a précisé à l’AFP l’aéroport qui a perdu pour cet été sa liaison directe Nice-Pékin, les compagnies américaines Delta et United Airlines qui desservaient New York et des liaisons avec la Norvège après la faillite d’une compagnie.

Avec les sous-traitants, ce sont 8 000 salariés qui ont subi la chute du trafic, pratiquement à zéro pendant le confinement.

Les professionnels du tourisme de la Côte d’Azur estiment avoir perdu 1,3 milliard d’euros de mars à juin, selon le comité régional qui s’active pour valoriser la région, dépendante à 40 % de ses visiteurs étrangers et dont les hôtels, musées, parcs de loisirs, rouvrent les uns après les autres.

Emblématique de la Promenade des Anglais, l’hôtel Negresco enregistre ces jours-ci une reprise de ses réservations de bon augure : les appels viennent de France, mais aussi Belgique, Suisse, Allemagne et Italie. Une offre presque à moitié prix est proposée aux habitants du département.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...