Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

L’Allemagne défend sa position sur l’Iran après les critiques d’une dissidente

Masih Alinejad, connue pour ses critiques contre l'obligation de porter le hijab, a déclaré avoir quitté une réunion au ministère allemand des Affaires étrangères car on lui avait demandé de conserver la confidentialité sur les discussions

La journaliste et militante des droits des femmes américano-iranienne Masih Alinejad lors d'une session au centre des congrès lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF), à Davos, le 19 janvier 2023. (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)
La journaliste et militante des droits des femmes américano-iranienne Masih Alinejad lors d'une session au centre des congrès lors de la réunion annuelle du Forum économique mondial (WEF), à Davos, le 19 janvier 2023. (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

Berlin a réaffirmé vendredi sa claire condamnation des violations des droits humains en Iran après qu’une célèbre militante irano-américaine a claqué la porte d’une réunion au gouvernement allemand, l’accusant de vouloir « réduire les dissidents au silence ».

Masih Alinejad, connue notamment pour ses critiques contre l’obligation faite aux femmes de porter le hijab, a déclaré jeudi avoir quitté une réunion au ministère allemand des Affaires étrangères car on lui avait demandé de conserver la confidentialité sur les discussions.

« Ils ont essayé de me censurer », a écrit Mme Alinejad dans un message publié sur X.

« Lorsque les fonctionnaires du ministère ont insisté pour que la réunion reste secrète, je suis partie », a-t-elle expliqué.

La volonté de garder la réunion confidentielle « aide la République islamique à faire taire les dissidents », a-t-elle accusé.

« La position de l’Allemagne à l’égard du régime iranien est très claire et nous condamnons les violations des droits humains », a répondu une porte-parole du ministère, dirigé par l’écologiste Annalena Baerbock.

Berlin avait notamment soutenu les manifestations l’an passé déclenchées par la mort en détention de Mahsa Amini.

La jeune femme avait été arrêtée pour avoir prétendument enfreint les règles vestimentaires strictes imposées aux femmes.

L’Allemagne a aussi clairement indiqué qu’il ne pouvait pas y avoir de « ‘business as usual’ dans les relations bilatérales avec un régime qui recourt à la violence la plus brutale contre des femmes courageuses et d’autres manifestants », a insisté la porte-parole.

Berlin a sanctionné de nombreux responsables iraniens en collaboration avec ses partenaires de l’UE et a organisé « plus de 100 visas humanitaires » pour des hommes et des femmes iraniens particulièrement menacés, a-t-elle encore fait valoir.

La commissaire aux Droits humains du gouvernement allemand, Luise Amtsberg, qui a rencontré Mme Alinejad, a déclaré de son côté « regretter profondément » que la militante ait conditionné les discussions à la publication du contenu de la réunion et qu’elle soit partie « avant que nous n’ayons eu l’occasion de parler ».

Selon la commissaire, la « confidentialité » de la rencontre avait été convenue à l’avance.

« D’après mon expérience, les conversations qui se déroulent de manière confidentielle sont généralement plus substantielles, particulièrement lorsqu’il s’agit de cas individuels », a déclaré Mme Amtsberg, sur son compte X.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.