L’Allemagne s’inquiète d’une troisième Intifada
Rechercher

L’Allemagne s’inquiète d’une troisième Intifada

"Le gouvernement s'inquiète fortement de l'escalade des violences qui a à nouveau fait plusieurs victimes à Jérusalem et en Cisjordanie ce week-end," a déclaré Berlin

De jeunes Palestiniens lancent des pierres vers les forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans la ville d'Hébron en Cisjordanie, le 4 octobre, 2015. (Crédit : AFP / HAZEM BADER)
De jeunes Palestiniens lancent des pierres vers les forces de sécurité israéliennes lors d'affrontements dans la ville d'Hébron en Cisjordanie, le 4 octobre, 2015. (Crédit : AFP / HAZEM BADER)

Berlin s’est inquiété lundi d’une troisième iIntifada, après les heurts qui ont éclaté à Jérusalem au cours du week-end, à quelques jours d’une visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu dans la capitale allemande.

« Ce qui est peut-être en train de se développer est quelque chose de comparable avec une nouvelle intifada », a déclaré le porte-parole du ministère allemand des Affaires étrangères, Martin Schäfer, lors d’une conférérence de presse.

« Le gouvernement s’inquiète fortement de l’escalade des violences qui a à nouveau fait plusieurs victimes à Jérusalem et en Cisjordanie ce week-end », a-t-il ajouté.

« Nous condamnons de la façon la plus ferme l’attaque au couteau sur des passants israéliens à Jérusalem vendredi », au cours de laquelle deux personnes ont perdu la vie, a-t-il dit.

« Cela vaut naturellement de la même façon pour les actes de vengeances contre les innocents civils palestiniens », a ajouté le porte-parole.

Depuis samedi, jeunes Palestiniens et soldats et policiers israéliens s’affrontent dans de nombreuses localités de Cisjordanie et certains quartiers de Jérusalem-Est, dans des scènes qui rappellent les soulèvements de 1987 et 2000.

Les discussions prévues dans le cadre de la visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu jeudi à Berlin seront l’occasion de « chercher ensemble des moyens de relancer dans les faits un processus de négociations » avec les Palestiniens, a souligné le porte-parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...