Rechercher

L’ambassadeur turc présente ses lettres de créance à Herzog, après 4 ans d’absence

Tolunar souligne l'importance de maintenir le statu quo sur le mont du Temple, mais ne mentionne pas la question palestinienne ; Herzog invite Erdogan en Israël

Lazar Berman est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président Isaac Herzog (R) accepte les lettres de créance du nouvel ambassadeur de Turquie en Israël, Sakir Ozkan Torunlar, à Jérusalem, le 11 janvier 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)
Le président Isaac Herzog (R) accepte les lettres de créance du nouvel ambassadeur de Turquie en Israël, Sakir Ozkan Torunlar, à Jérusalem, le 11 janvier 2023 (Crédit : Lazar Berman/Times of Israel)

L’ambassadeur de Turquie en Israël, Şakir Özkan Torunlar, a présenté mercredi ses lettres de créance au président Isaac Herzog, a indiqué la présidence israélienne, dernière étape de la reprise complète des relations diplomatiques entre les deux pays, en froid depuis plusieurs années.

« Aujourd’hui nous achevons une autre étape importante, nous atteignons un autre tournant dans la consolidation de nos relations et de l’amitié entre la Turquie et Israël », a salué mercredi le président Herzog, après la cérémonie à sa résidence à Jérusalem.

A cette occasion, le président israélien a invité son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, en Israël pour « une visite qui, j’en suis sûr, contribuera à approfondir les relations et la coopération entre nos pays », a-t-il dit, d’après un communiqué.

Torunlar, qui a atterri en Israël en novembre, est un diplomate expérimenté qui a précédemment occupé le poste de consul général de Turquie à Jérusalem, soit, de fait, son ambassadeur auprès de l’Autorité palestinienne. Plus récemment, il avait été ambassadeur en Inde.

Dans le discours qu’il a prononcé après avoir reçu la lettre, Herzog a invité le président turc Recep Tayyip Erdogan en Israël.

« Cette relation a connu des crises dans le passé mais se trouve aujourd’hui, pour notre plus grand plaisir, engagée sur une voie très encourageante », a déclaré Herzog, soulignant le potentiel de coopération dans les domaines du tourisme, de l’université, de l’énergie, de la science, de la culture et de l’agriculture.

Dans son discours, Torunlar a souligné l’importance de maintenir le statu quo sur le mont du Temple, mais n’a pas mentionné la question palestinienne.

Il a également exprimé l’espoir de la Turquie de voir le commerce bilatéral atteindre 15 milliards de dollars dans un avenir proche. La diplomatie turque avait condamné la semaine dernière la visite « provocatrice » d’Itamar Ben Gvir, nouveau ministre israélien de la Sécurité nationale.

L’ambassadrice d’Israël en Turquie, Irit Lillian, a présenté le 27 décembre ses lettres de créance au président Erdogan.

Les ambassadeurs d’Australie, des Philippines, du Salvador et de Corée ont également présenté leurs lettres de créance à Herzog plus tôt dans la journée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.