L’AP sort de son silence et condamne Israël pour avoir tué les terroristes à Jérusalem
Rechercher

L’AP sort de son silence et condamne Israël pour avoir tué les terroristes à Jérusalem

Les Palestiniens appellent à une intervention après le « meurtre de 2 jeunes hommes » dans la capitale, en se référant aux terroristes qui ont fait deux morts et trois blessés

Des officiers de police israéliens gardent les lieux près de la scène de l'attaque, le 4 octobre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des officiers de police israéliens gardent les lieux près de la scène de l'attaque, le 4 octobre 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Alors qu’elle ne s’était pas exprimée depuis la série d’attaques terroristes et la montée des tensions à Jérusalem et en Cisjordanie, l’Autorité palestinienne a condamné ce dimanche Israël pour sa « politique d’escalade » après que deux assaillants palestiniens ont été tués après avoir mené des attaques terroristes.

Dans un communiqué écrit publié à l’agence de nouvelles officielle Wafa, le porte-parole du gouvernement de l’AP Ihab Bseiso a appelé la communauté internationale à intervenir à la suite du « meurtre de deux jeunes hommes dans la partie occupée de Jérusalem et à la série d’incursions dans les villes et les villages de Cisjordanie ».

La déclaration ne fait aucune mention du fait que les deux Palestiniens morts ont été tués alors qu’ils perpétraient des attaques contre des civils israéliens.

Samedi soir, le Palestinien Mohammad Halabi a atteint plusieurs personnes à coups de couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, tuant Nehemia Lavi, 41 ans, et Aharon Benet, 21 ans, et en blessant la femme de Benet et leur bébé de 2 ans, a indiqué la police.

Quelques heures plus tard, le Palestinien Fadi Aloon a poignardé un adolescent israélien près de la porte de Damas, à l’entrée de la Vieille Ville.

Halabi et Aloon ont été tous deux abattus sur les lieux.

« La seule solution est la fin de l’occupation israélienne sur notre terre palestinienne occupée et la création de notre Etat indépendant sur les frontières de 1967 avec Jérusalem comme capitale » a écrit Bseiso.

La déclaration n’a pas condamné ou mentionné les meurtres de Naama et Eitam Henkin, qui ont été abattus dans une attaque terroriste palestinienne ce jeudi en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...