Lapid et Pelosi évoquent le soutien bipartisan américain
Rechercher

Lapid et Pelosi évoquent le soutien bipartisan américain

Cette toute première conversation téléphonique entre le ministre des Affaires étrangères et la présidente de la chambre américaine a été qualifiée de "chaleureuse et positive"

La présidente de la chambre américaine Nancy Pelosi et le chef de Yesh Atid, Yair Lapid, à la Knesset, le 23 janvier 2020. (Crédit : Yair Lapid/Twitter)
La présidente de la chambre américaine Nancy Pelosi et le chef de Yesh Atid, Yair Lapid, à la Knesset, le 23 janvier 2020. (Crédit : Yair Lapid/Twitter)

Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid s’est entretenu au téléphone, mardi, avec la présidente de la chambre américaine Nancy Pelosi pour la toute première fois depuis qu’il est devenu le chef de la diplomatie israélienne, au début du mois.

« Les deux hauts-responsables ont eu une conversation chaleureuse et positive et ont discuté de l’importance du soutien bipartisan américain apporté à Israël », selon le ministère des Affaires étrangères. Lapid a « remercié Pelosi pour son soutien de longue date à Israël et tous deux ont convenu de rester en contact », a poursuivi le communiqué.

Pelosi a écrit sur Twitter qu’elle avait été « très heureuse de discuter avec » Lapid et que l’entretien avait porté sur « la relation forte et les valeurs partagées entre nos deux pays ».

Lapid s’est donné pour objectif d’améliorer les liens entretenus par l’État juif avec le Parti démocrate, après une une relation mise à mal au cours du mandat de l’ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans son discours d’investiture au poste de ministère des Affaires étrangères, la semaine dernière, Lapid a promis de réparer les dégâts qui, selon lui, ont été causés par Netanyahu – qui s’était fortement rapproché de l’ancien président Donald Trump et du Parti républicain.

« La gestion de la relation avec le Parti démocrate aux États-Unis a été empreinte de négligence et a été dangereuse », a expliqué Lapid lors de la cérémonie qui a marqué son arrivée au ministère et le départ de son prédécesseur. « Les Républicains sont importants pour nous, leur amitié est importante pour nous – mais pas seulement l’amitié des Républicains a de l’importance pour nous. Nous nous retrouvons aujourd’hui avec une Maison Blanche démocrate, un sénat et une chambre démocrates, et ils sont en colère. Nous devons impérativement changer la manière dont nous travaillons avec les Démocrates. »

Le chef de l’opposition israélien de l’époque, Isaac Herzog, avec Nancy Pelosi à Tel Aviv, le 26 mars 2018. (Crédit : Twitter / Isaac Herzog via JTA)

Lors d’un entretien téléphonique qui a eu lieu lundi avec le groupe Democratic Majority for Israel (DMFI), Lapid a répété que « redynamiser la relation qu’entretient Israël avec les Démocrates est l’un de mes principaux objectifs ».

Lapid « a souligné son enthousiasme pour le travail entamé en étroite collaboration avec l’administration Biden et il a fait part de sa reconnaissance profonde pour l’accueil chaleureux que le nouveau gouvernement israélien a reçu de la part de l’administration, ainsi que pour l’engagement sans faille de cette dernière en faveur de la sécurité d’Israël », a noté le groupe DMFI.

Le nouveau ministre des Affaires étrangères a aussi « indiqué qu’Israël continuera à trouver le moyen de bénéficier à tous les peuples de la région et à réduire la portée du conflit avec les Palestiniens ».

DMFI est une organisation qui œuvre à renforcer le soutien à Israël au sein du Parti démocrate. Elle est dirigée par Mark Mellman, qui a été le principal conseiller en matière de stratégie de Lapid depuis l’entrée de ce dernier en politique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...