L’Arabie intercepte un nouveau missile Scud tiré du Yémen
Rechercher

L’Arabie intercepte un nouveau missile Scud tiré du Yémen

Le premier avait été tiré tôt lundi du Yémen vers une ville du sud de l'Arabie saoudite où se trouve une importante base militaire

L'artillerie de l'armée saoudienne déployée vers le Yémen,  à une position proche de la frontière saoudo-yéménite, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, le 13 avril 2015. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)
L'artillerie de l'armée saoudienne déployée vers le Yémen, à une position proche de la frontière saoudo-yéménite, dans le sud-ouest de l'Arabie saoudite, le 13 avril 2015. (Crédit : Fayez Nureldine/AFP)

Un missile Patriot de l’armée saoudienne a intercepté et détruit mardi un Scud tiré du Yémen, au lendemain de la destruction d’un autre missile du même type ayant visé le sud du royaume, a indiqué la coalition arabe qui combat les rebelles chiites yéménites.

Les débris du nouveau Scud sont tombés dans la province frontalière de Jazan, sans faire de victime en Arabie saoudite, a précisé à l’AFP le porte-parole de la coalition, le général de brigade saoudien Ahmed Assiri.

Le missile avait été tiré par les rebelles depuis la capitale yéménite Sanaa, a-t-il dit.

Un Scud, tiré tôt lundi du Yémen vers une ville du sud de l’Arabie saoudite où se trouve une importante base militaire, avait déjà été intercepté par la défense antiaérienne, avait indiqué le même porte-parole.

L’armée saoudienne a déployé des batteries de missiles anti-missiles Patriot à la frontière avec le Yémen depuis le début de la campagne militaire en mars dernier contre les rebelles chiites Houthis, soutenus par l’Iran et qui se sont emparés d’une bonne partie du Yémen et de la capitale Sanaa.

En avril 2015, le ministère saoudien de la Défense avait affirmé avoir « éliminé » la menace de missiles pouvant être tirés à partir du Yémen.

Depuis l’intervention militaire au Yémen, les tirs de missiles et d’autres projectiles ont fait plus de 90 morts, civils et militaires, dans le sud de l’Arabie saoudite.

Début février, le général Assiri a indiqué qu’au total 375 civils, dont 63 enfants, avaient été « tués ou blessés » depuis mars 2015 dans le royaume saoudien par des tirs en provenance du Yémen.

Il a ajouté que plus de 40.000 obus de mortier, roquettes Katioucha et autres projectiles avaient été tirés du Yémen contre le territoire saoudien en quelque 10 mois.

Ces tirs, au rythme quotidien d’une moyenne de plus de 129 projectiles, ont été effectués par les Houthis, selon le général Assiri. En outre, « 12 missiles Scud ont été interceptés ».

Selon les Nations unies, la guerre au Yémen a fait plus de 6.100 morts au Yémen, dont environ la moitié des civils, depuis mars 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...