L’armée rappelle accidentellement les réservistes pour Yom HaAtsmaout
Rechercher

L’armée rappelle accidentellement les réservistes pour Yom HaAtsmaout

Invoquant une erreur technique, l'armée a rapidement annulé la convocation d'urgence, après que des messages automatisés ont ordonné aux soldats de se présenter à leurs bases

Un soldat réserviste de l'armée israélienne en train d'emballer son sac avant de quitter une zone de déploiement près de la frontière de Gaza, en novembre 2012 (Crédit : Tsafrir Abayov / Flash90)
Un soldat réserviste de l'armée israélienne en train d'emballer son sac avant de quitter une zone de déploiement près de la frontière de Gaza, en novembre 2012 (Crédit : Tsafrir Abayov / Flash90)

Jeudi matin, au jour de l’Indépendance d’Israël, l’armée israélienne a accidentellement envoyé un appel d’urgence automatisé aux réservistes, avant d’annuler rapidement la convocation.

L’armée a précisé que les messages téléphoniques automatisés ont été envoyés par erreur, en ajoutant que : « c’est un bug qui sera étudié. »

L’armé a confirmé qu’il n’y avait pas eu de convocation des réservistes.

« Ceci est une notification d’annulation ! C’est une notification d’annulation ! », a déclaré l’armée dans son second message. « Le message envoyé par le centre d’information à propos de votre unité est incorrect. Il n’est pas nécessaire de venir. »

Un message de l’armée israélienne annulant un message d’appel aux réservistes envoyés par erreur (Crédit : autorisation)

L’armée israélienne a déclaré avoir réalisé son erreur relativement rapidement. Les messages initiaux ont été reçus vers 8 heures du matin et le message d’annulation a été envoyé quelques minutes plus tard.

L’armée n’a pas précisé combien de réservistes ont reçu le message de convocation.

Certains réservistes ont expliqué qu’ils n’avaient reçu que le deuxième message, mais pas le message initial, leur intimant de se rendre à leurs bases.

Selon les médias hébreux, le message n’a été envoyé qu’aux commandants des unités de réserves, leur demandant de se rendre immédiatement à l’entrepôt d’urgence de leur unité avec leur équipement militaire et leur kit de protection.

Cettt efausse alerte s’inscrit dans un contexte de tensions accrues à la frontière nord avec la Syrie et à la frontière sud avec Gaza.

Avant le Jour de l’Indépendance d’Israël, les militaires se préparaient à une attaque directe menée par l’armée de l’air des gardiens de la Révolution iranienne en réponse à une attaque sur la base aérienne iranienne en Syrie, plus tôt ce mois-ci, attribuée à Israël.

Les responsables iraniens ont fait des déclarations de plus en plus belliqueuses après la frappe du 9 avril sur la base aérienne T-4, près de Palmyre dans le centre de la Syrie, qui a tué au moins sept membres des gardiens de la Révolution iranienne, dont le colonel Mehdi Dehghan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...