L’Armée de l’Air frappe deux installations du Hamas à Gaza
Rechercher

L’Armée de l’Air frappe deux installations du Hamas à Gaza

Le raid fait suite à des tirs de roquettes sur Israël ; une femme et sa fille auraient auraient été tuées lors de l'effondrement d'un immeuble à cause de l'explosion

Un F-16 de l'armée de l'air israélienne (Crédit photo: Flash90 / Unité de porte-parole de l'armée)
Un F-16 de l'armée de l'air israélienne (Crédit photo: Flash90 / Unité de porte-parole de l'armée)

Des avions de l’armée de l’Air israélienne ont frappé deux installations de fabrication d’armes du Hamas dans le nord de la bande de Gaza dimanche matin, après deux tirs de roquettes depuis Gaza sur des villes israéliennes et des affrontements avec des soldats de Tsahal à la frontière entre Israël et Gaza vendredi et samedi, a annoncé l’armée.

Des sources palestiniennes ont confirmé les raids sur « plusieurs cibles » dans la bande de Gaza.

Des responsables de Gaza ont affirmé qu’une femme de 30 ans, et sa fille de 4 ans ont été tuées quand l’explosion d’un site du Hamas ciblé a provoqué l’effondrement d’une maison à proximité. Trois autres personnes, dont un jeune de 15 ans, ont été blessées, selon l’agence Reuters.

Le bâtiment effondré était situé dans le quartier de Zeitoun dans le nord de l’enclave, a rapporté le site Walla News.

Le système de défense antimissile Dôme de fer a intercepté samedi soir une roquette au dessus de la région Hof Ashkelon dans le sud d’Israël. Aucun blessé ou dégât n’a été signalé dans l’attaque.

« L’armée israélienne tient le Hamas pour responsable de tout acte d’agression depuis la bande de Gaza », a déclaré dans un communiqué le lieutenant-colonel Peter Lerner de l’Unité du Porte-parole de Tsahal.

« Ce week-end, nous avons assisté à des appels clairs à violer la souveraineté d’Israël et à une confrontation violente contre les Israéliens » ainsi qu’à des menaces pour les résidents du sud d’Israël, a ajouté le communiqué. « L’armée israélienne continuera à agir, anticiper et vaincre ceux [qui] complotent visant à nuire aux civils israéliens. »

Les sirènes ont retenti plusieurs fois dans les localités du sud d’Israël adjacentes à la bande de Gaza samedi soir après une deuxième journée d’affrontements meurtriers entre soldats de Tsahal et des Palestiniens le long de la frontière.

Deux adolescents palestiniens ont été tués par les soldats israéliens dans des affrontements dans la région de Khan Younis de la frontière entre Israël et Gaza, selon les médias palestiniens ; sept palestiniens auraient été tués vendredi dans des affrontements à la frontière.

Samedi soir, quelque 70 Palestiniens ont réussi à s’infiltrer en territoire israélien à travers la barrière frontalière.

Des soldats de Tsahal ont intercepté les Gazaouis et ont renvoyé la plupart d’entre eux dans la bande de Gaza. Cinq ont tenté de fuir et les soldats les ont arrêtés, a indiqué le radio israélienne.

Dans la nuit de vendredi à samedi, une roquette tirée de Gaza avait explosé dans la région d’Eshkol dans le sud d’Israël. Aucun blessé ou dégât n’a été signalé.

Le chef du Hamas à Gaza, Ismail Haniyeh, avait appelé vendredi « à l’intensification et à la recrudescence de l’Intifada … C’est le seul chemin qui mènera à la libération. »

Préoccupées par l’escalade de la violence venant de l’enclave contrôlée par le Hamas, les autorités israéliennes ont déployé samedi des batteries anti-roquettes Dôme de fer supplémentaires à Beer Sheva et à Ofakim.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...