L’armée frappe une position à Gaza après un tir de roquette
Rechercher

L’armée frappe une position à Gaza après un tir de roquette

La roquette tirée vers Israël puis le raid aérien israélien à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, n'ont pas fait de victime

Une explosion causée par les missiles du système de défense aérienne Dôme de fer interceptant des roquettes tirées depuis Gaza, le dimanche 23 février 2020. (AP Photo/Khalil Hamra)
Une explosion causée par les missiles du système de défense aérienne Dôme de fer interceptant des roquettes tirées depuis Gaza, le dimanche 23 février 2020. (AP Photo/Khalil Hamra)

Une roquette a été tirée à partir de l’enclave palestinienne vers Israël lundi soir. L’armée israélienne a mené en réponse un raid aérien contre une position du Hamas dans la bande de Gaza, selon un communiqué militaire.

La roquette n’a pas fait de victime, selon l’armée israélienne. Le tir n’a été revendiqué par aucun groupe palestinien.

Le raid aérien à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, a fait des dégâts mais pas de blessé, selon des sources sécuritaires palestiniennes.

Le dernier tir de roquette contre le territoire israélien depuis l’enclave palestinienne, contrôlée par le groupe terroriste du Hamas, remonte au 15 septembre durant la cérémonie de signature à la Maison Blanche des accords de normalisation entre Israël, les Emirats arabes unis et Bahreïn. Deux hommes avaient été blessés à Ashdod par l’explosion.

Au pouvoir à Gaza depuis 2007, le Hamas a multiplié en août les lancers de ballons incendiaires et les tirs de roquettes vers Israël qui a répliqué avec des frappes aériennes sur des positions du groupe.

Mais les deux camps sont parvenus début septembre à un accord, grâce à une médiation du Qatar, afin de cesser les hostilités et de remettre sur les rails une trêve fragile en vigueur depuis environ un an et demi et favorisée par la médiation aussi de l’ONU et de l’Egypte.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...