L’armée libanaise tire sur des drones israéliens entrés dans son espace aérien
Rechercher

L’armée libanaise tire sur des drones israéliens entrés dans son espace aérien

L'armée israélienne confirme l'incident et assure que les engins n'ont pas été endommagés ; cette altercation survient dans un contexte de menaces réciproques

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un drone israélien Hermes 450. (Crédit : Elbit via Tsahi Ben-Ami/Flash 90)
Un drone israélien Hermes 450. (Crédit : Elbit via Tsahi Ben-Ami/Flash 90)

L’armée libanaise a indiqué avoir ouvert le feu sur trois drones israéliens qui seraient entrés dans son espace aérien mercredi soir.

Selon le commandement de l’armée libanaise, trois drones israéliens ont violé l’espace aérien libanais, et les militaires ont tiré sur deux d’entre eux qui sont retournés en Israël.

En Israël, l’armée a confirmé les tirs dans un communiqué mais n’a pas précisé où les drones volaient au moment de l’incident.

« Des tirs ont été entendus en provenance du territoire libanais vers un espace aérien dans lequel des drones des forces armées israéliennes opéraient. Les drones ont terminé leur mission et aucun dommage n’a été rapporté ».

Selon l’armée de l’air libanaise, « un drone de l’ennemi israélien a violé l’espace aérien libanais en survolant une position de l’armée dans la localité d’Al-Adayssé », situé en face du village israélien de Metula.

« Les militaires ont tiré sur l’appareil le forçant à rebrousser chemin. Un deuxième drone a survolé le même poste et les soldats ont aussi ouvert le feu », a indiqué le commandement dans un communiqué.

« Un troisième drone a survolé la région de Kafarkala pendant un certain temps avant de quitter l’espace aérien libanais », a-t-il ajouté.

L’Agence d’information nationale libanaise ANI a fait état du survol par un quatrième drone du sud du Liban, une région frontalière d’Israël, mais qui n’a pas été la cible de tirs.

Des vidéos montrent des soldats libanais diriger leurs armes vers le ciel.

Cette altercation survient dans un contexte de tensions entre Israël, le Liban et le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, après une frappe israélienne contre une base iranienne en Syrie, qui a tué deux membres du Hezbollah samedi soir, et une attaque de drone à Beyrouth dimanche matin, qui aurait visé deux engins appartenant au groupe terroriste soutenu par l’Iran.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...