L’armée va réautoriser les permissions et les transports publics à ses soldats
Rechercher

L’armée va réautoriser les permissions et les transports publics à ses soldats

L'armée a déclaré qu'elle cessera de gérer son service de transport interne et fermera également les installations destinées aux militaires ayant contracté le coronavirus

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens descendent d'un bus arrivé à la frontière avec la bande de Gaza, le 25 mars 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des soldats israéliens descendent d'un bus arrivé à la frontière avec la bande de Gaza, le 25 mars 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

L’armée israélienne a annoncé jeudi qu’elle allait à nouveau autoriser les soldats à prendre des congés, comme d’habitude, après les avoir limités pendant près de deux mois en raison de la pandémie de coronavirus.

Cette décision intervient alors que le pays commence à reprendre ses activités normales, la crise du Covid-19 semblant être sous contrôle.

L’armée a également fait savoir que les troupes pourront à nouveau utiliser pleinement les transports publics et que, par conséquent, Tsahal cessera son service de transport interne.

De plus, l’armée fermera son centre de villégiature d’Ashkelon pour les soldats ayant contracté le coronavirus, envoyant les troupes restantes dans des installations civiles à Ashkelon et Nahariya.

Une ambulance du Magen David Adom à l’hôtel Dan Panorama de Tel Aviv, qui a été transformé en établissement de quarantaine, le 26 mars 2020. (Gili Yaari /Flash90)

Malgré le retour à la normale, l’armée affirme qu’elle continuera à déployer des troupes dans les maisons de retraite du pays, bien que ce service se réduira progressivement dans les prochaines semaines.

Le mois dernier, le gouvernement a détourné des ressources militaires pour aider à contenir la propagation rapide du coronavirus dans les maisons de retraite du pays, ce qui a suscité de vives inquiétudes quant à la sécurité des résidents âgés.

En date de jeudi, 223 militaires avaient été diagnostiqués porteurs du coronavirus, tous avec seulement des symptômes légers. Parmi eux, 140 se sont rétablis ou ont quitté l’hôpital depuis, et 83 militaires sont toujours actuellement atteints du Covid-19, a indiqué l’armée.

La police et des soldats contrôlent des voitures à un barrage temporaire à Jérusalem, le 13 avril 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Les cas hebdomadaires confirmés de coronavirus en Israël ont chuté en dessous de 500 pour la première fois depuis que l’épidémie a pris de l’ampleur dans le pays, selon les données du ministère de la Santé publiées jeudi soir, soulignant la chute rapide des nouvelles infections alors que le pays prend des mesures en vue de la réouverture.

Un nouveau décès a été confirmé, ce qui porte le bilan à 240.

Le nombre total d’infections confirmées s’élevait jeudi à 16 381, le ministère de la Santé ayant signalé 42 nouvelles infections au cours des 24 heures précédentes.

Selon le ministère, 83 personnes se trouvent dans un état grave, dont 68 sous respiration artificielle. 56 autres Israéliens sont dans un état modéré, et les autres présentent des symptômes légers.

Jusqu’à présent, 10 873 personnes dans le pays se sont remises du Covid-19, selon les chiffres du ministère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...