Lassana Bathily, un message d’unité entre juifs et musulmans
Rechercher

Lassana Bathily, un message d’unité entre juifs et musulmans

L'ex-employé de l'Hyper Casher revient sur le devant de la scène le temps d'un interview

Lassana Bathily allume des bougies le 9 Janvier, 2016 près de l'Hyper Cacher,  lors d'une cérémonie organisée pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre le supermarché le 9 Janvier 2015 (Crédit : AFP / JACQUES DEMARTHON)
Lassana Bathily allume des bougies le 9 Janvier, 2016 près de l'Hyper Cacher, lors d'une cérémonie organisée pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre le supermarché le 9 Janvier 2015 (Crédit : AFP / JACQUES DEMARTHON)

Le media social Brut donne des nouvelles de Lassana Bathily, surnommé le « héros de l’Hyper Casher », qui depuis sa naturalisation française s’est rendu dans des quartiers difficiles afin d’y apporter le message de tolérance qu’il veut dorénavant incarner.

Musulman d’origine malienne Lassana Bathily raconte face caméra la vie à l’Hyper Casher avant l’attentat qui causa la mort de 5 personnes le 9 janvier 2015.

« Moi, j’avais mon tapis de prière au magasin Hyper Cacher, se souvient-il. Ils me voyaient prier, les patrons, mes collègues, tous étaient juifs. Ils ne me dérangeaient pas. Ils me respectaient, je les respectais. Eux aussi faisaient leur prière ».

Pour lui, les terroristes ont perdu : « tous les restaurants, le Bataclan, les magasins, tout à réouvert. C’est nous qui sommes forts ».

Ce vendredi 9 janvier 2015, peu avant 13h, Amedy Coulibaly, un délinquant devenu un islamiste radical en prison, agissant en coordination avec les frères Kouachi, auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo, fait irruption et tire sur les employés et clients à la kalachnikov.

Un groupe de personnes, avec un nourrisson, emprunte un escalier au fond du magasin pour parvenir devant la chambre froide. Là, Lassana Bathily, 24 ans, leur ouvre la porte, selon son témoignage à plusieurs télévisions.

« J’ai entendu des coups de feu. Puis j’ai vu mon collègue et des clients descendre en courant. Je leur ai dit : venez, venez ! Je les ai fait rentrer dans les congélateurs », a-t-il raconté.

Lassana Bathily prend soin d’éteindre le système de réfrigération, puis propose de s’enfuir par un monte-charge. Mais personne n’ose prendre le risque : il s’échappe seul, tandis que ses compagnons sont peu après découverts.

« J’ai donné tous les plans » du magasin, pour aider les policiers à préparer l’assaut, a-t-il précisé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...