L’association des procureurs réclame une enquête sur la mort de Nisman
Rechercher

L’association des procureurs réclame une enquête sur la mort de Nisman

Alberto Nisman a été retrouvé mort en janvier peu de temps avant de présenter de nouvelles preuves sur l'attentat de l'AMIA

Alberto Nisman pendant une conférence de presse à Buenos Aires, le 20 mai 2009. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)
Alberto Nisman pendant une conférence de presse à Buenos Aires, le 20 mai 2009. (Crédit : Juan Mabromata/AFP)

L’Association internationale des procureurs (IAP) réclame une enquête indépendante sur la mort d’Alberto Nisman, le procureur spécial juif pour l’attentat contre un centre communautaire juif de Buenos Aires de 1994.

Le corps de Nisman a été retrouvé le 18 janvier, quelques heures avant qu’il ne présente des preuves aux législateurs argentins que la présidente Cristina Fernandez de Kirchner a couvert le rôle de l’Iran dans l’attaque sur le centre Argentine Israelite Mutual Association (AMIA) qui a fait 85 morts et des centaines de blessés. Nisman avait subi une blessure par balle à la tête, et un pistolet a été trouvé à ses côtés.

Le président de l’IAP, Gerhard Jarosch, a déclaré aux enquêteurs à Zurich lundi que la mort de Nisman était l’un des exemples flagrants des menaces rencontrées par les procureurs à travers le monde comme ils font leur travail, a indiqué le journal juif américain The Forward.

Le centre AMIA à Buenos Aires après l'attentat de 1994 (Crédit : CC BY La Nación (Argentine)/Wikipedia Commons)
Le centre AMIA à Buenos Aires après l’attentat de 1994 (Crédit : CC BY La Nación (Argentine)/Wikipedia Commons)

Les experts ont confirmé plus tôt ce mois-ci que trois analyses effectuées en laboratoire sur le pistolet qui aurait tué Nisman a été testé positif pour des traces de résidus de poudre. Cette nouvelle information va de pair avec un test effectué en février, qui a également détecté aucune poudre sur les mains de Nisman.

Le résultat semble nier la possibilité que Nisman se soit suicidé et soutenir la théorie que quelqu’un d’autre lui a tiré, ou que quelqu’un lui a nettoyé sa main. Certains experts ont également dit que si les conditions environnementales des essais avaient été légèrement modifiés, les résultats pourraient être différents.

En juillet, le médecin légiste, Cyril Wech, a analysé le cas et a dit qu’il croit que Nisman a probablement été assassiné.

L’IAP a été créé par les Nations unies à Vienne en 1995. Selon son site Web, c’est la seule organisation non gouvernementale des procureurs à travers le monde, avec quelque 200 000 membres dans plus de 120 pays.

JTA contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...