Rechercher

L’autorité israélienne de l’Innovation alloue 43 M de $ à 3 nouveaux consortiums

Les groupes se concentreront sur le développement de technologies dans trois secteurs : la photonique au silicium, les métamatériaux et les mouches soldat noires

Une puce photonique au silicium CMOS. (Crédit : IBM Research/AP)
Une puce photonique au silicium CMOS. (Crédit : IBM Research/AP)

Pour 2023, l’Autorité israélienne de l’innovation (IIA) a alloué 150 millions de shekels à la création de nouveaux consortiums pour soutenir le développement de technologies dans trois secteurs : la photonique intégrée, les métamatériaux et les métasurfaces, et l’élevage de mouches soldats noires.

Les fonds alloués seront utilisés par les consortiums sélectionnés – un groupe d’entreprises industrielles et d’instituts de recherche qui développeront conjointement les nouvelles technologies – pour leur fonctionnement au cours des trois prochaines années.

« Le financement accordé à ces trois consortiums fait partie de la stratégie de l’Autorité visant à encourager les initiatives à haut risque au sein de l’industrie technologique israélienne, tout en développant de nouvelles capacités de base qui permettront de conquérir de nouveaux marchés révolutionnaires grâce à des technologies novatrices, tant pour les start-ups que pour les grosses entreprises », a déclaré Aviv Zeevi, vice-président de l’infrastructure technologique de l’Autorité israélienne de l’innovation.

Le premier consortium, qui a reçu un budget d’environ 40 millions de shekels, se concentrera sur l’intégration de la photonique plutôt que sur le courant électronique comme outil pour le traitement des données, les puces et les systèmes de communication et d’interception. Le groupe travaillera sur une plateforme de solutions photoniques au silicium utilisées pour la construction d’ordinateurs quantiques, que les concepteurs de puces pourront intégrer dans leurs puces. Les start-up s’intéressent de plus en plus à la photonique au silicium (SiPh), car cette technologie optique permet de traiter et de transférer des données beaucoup plus rapidement que la technologie du conducteur électrique, pour une informatique plus économe en énergie.

Selon les données de MarketAndMarket, en 2021, le marché de la photonique au silicium a atteint 1,1 milliard de dollars, grâce à la forte demande de composants photoniques au silicium. La valeur du marché de la photonique au silicium devrait atteindre 4,6 milliards de dollars en 2027.

Pour ce consortium, quatre entreprises ont été choisies – Elop, Cielo, Quantum Source et New Photonics – pour travailler aux côtés de chercheurs en silicium du Technion de Haïfa, de l’université Bar-Ilan de Tel Aviv et de l’université hébraïque de Jérusalem.

Photo illustrative d’une mouche soldat noire. (Crédit : Brett Hondow/Pixabay)

Le second consortium, qui a reçu un financement de 55 millions de shekels, travaillera à l’avancement de la technologie des métamatériaux et des méta-surfaces, qui repose sur une « combinaison intelligente de nanostructures ou de microstructures, pour la création de matériaux électromagnétiques artificiels dotés de propriétés techniques spécifiques, permettant de manipuler les ondes électromagnétiques qui traversent le matériau ».

« Le passage des ondes électromagnétiques à travers un support métamatériau modifie de manière calculée la surface frontale des ondes et permet une reconception très efficace des champs et du flux d’énergie, afin de fabriquer des miroirs non conventionnels, des lentilles fines, des antennes ajustables, des absorbeurs grand angle et bien d’autres choses encore », précise l’IIA. « Le consortium sur les métamatériaux et les méta-surfaces a l’intention de développer ces technologies au sein d’universités et de l’industrie israéliennes, pour rendre possible la conception et l’intégration de tels composants dans divers systèmes (tels que les communications et l’optique). »

Parmi les huit entreprises participant au consortium figurent Elbit Systems, Ceragon et SatixFy Communications. Elles seront soutenues par dix groupes de recherche universitaires du Technion, de l’université hébraïque, de l’institut Weizmann, de l’université de Tel Aviv, de l’université Ariel, de l’université Bar-Ilan et de l’université Ben Gurion.

« Les technologies qui émergeront du méta-consortium renforceront l’avantage concurrentiel de l’industrie nationale sur un marché important et toujours en croissance et permettront le déploiement continu d’une série de technologies avancées dans le domaine du diagnostic médical (IRM et endoscopie), de la communication par satellite et des antennes réglables à faible coût, des capteurs avancés et du LiDAR, ainsi que des systèmes de soutien avionique », a noté Zeevi.

Le troisième consortium, auquel un budget de 28 millions de shekels a été alloué, se consacrera aux technologies relatives aux mouches soldats noires (Hermetia illucens) afin de les développer pour en faire un nouvel animal d’élevage.  Ces insectes sont annoncés comme un élément essentiel de l’industrie agricole, pour leur capacité à décomposer les déchets organiques et à servir d’aliments peu coûteux et riches en protéines pour les animaux. Leurs larves, qui se développent dans les déchets, peuvent transformer diverses formes de déchets organiques en produits de qualité (protéines, huiles, fumier, etc.).

Les entreprises technologiques choisies pour le consortium, qui comprennent des entreprises de recyclage des déchets et de génétique ainsi que des start-ups qui développent des aliments pour le bétail, seront associées à des groupes de recherche universitaires de l’Institut Volcani, de Migal, de l’Université de Haïfa, de l’Université de Tel Aviv et de l’Université hébraïque, afin de développer les infrastructures informatiques nécessaires à la viabilité commerciale de l’utilisation des mouches soldats noires et au développement de produits.

« Aujourd’hui, les produits de la mouche soldat noire ont été approuvés uniquement pour l’alimentation du bétail, mais il est presque certain qu’à l’avenir, leur utilisation sera étendue à l’homme pour la production d’aliments, de cosmétiques et de médicaments », a déclaré l’IIA dans un communiqué.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.